NotesCoursParticipesPass�©s

NotesCoursParticipesPass�©s - Explication des autres...

Info iconThis preview shows pages 1–3. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
Explication des autres formes du participe passé Participe passé suivi d’un attribut du complément d’objet direct La règle d’accord du participe passé conjugué avec avoir reste applicable lorsque le complément d’objet direct a un attribut. Ex. : Certains poètes que leurs contemporains avaient crus grands sont aujourd’hui tombés dans l’oubli. Ces fleurs, je les ai trouvées très fraîches. On doit se poser la question « leurs contemporains avaient cru qui? J’ai trouvé quoi? Même si l’attribut (grands et très fraîches) est placé après, le COD, lui, est placé devant. Donc, il y a accord. Participe passé suivi d’un infinitif L’accord a lieu si le COD, placé avant le participe, fait l’action exprimée par l’infinitif : Ex. : La femme que j’ai entendue chanter est célèbre. Les fruits que j’ai vus tomber sont trop murs. Dans le cas contraire, le participe reste invariable : La chanson que j’ai entendu chanter. Les fruits que j’ai vu cueillir. Ces acteurs que j’ai vus jouer, je les ai entendu applaudir. Autre façon, ajouter une petite phrase avec « par » pour vous assurer si ça marche. Ex. : La femme que j’ai entendue chanter (par une soprano) est célèbre.* Les fruits que j’ai vus tomber (par le jardinier) sont trop murs.* La chanson que j’ai entendu chanter (par la soprano) est très belle. Les fruits que j’ai vu cueillir (par le jardinier) sont trop murs. L’infinitif peut être sous-entendu. Alors, le participe est toujours invariable. Ex. : Je lui ai rendu tous les services que j’ai pu (lui rendre). Il a commis toutes les erreurs que son ignorance lui a permis (de faire). Le participe passé reste invariable s’il est précédé de que et accompagné d’une proposition complétive construite à l’infinitif . Ex. :
Background image of page 1

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full DocumentRight Arrow Icon
J’ai pris la route qu’on m’a assuré être la plus courte. Les histoires qu’on avait cru être fausses. Ceux qu’on avait supposé avoir passé la frontière. Ces hommes qu’on a prétendu être des héros. Le participe passé fait suivi d’un infinitif est TOUJOURS invariable. Ex. : - Ils ont fait pleurer les enfants. -
Background image of page 2
Image of page 3
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

This note was uploaded on 04/18/2008 for the course FRENCH FRE510 taught by Professor Fiola during the Fall '07 term at Ryerson.

Page1 / 6

NotesCoursParticipesPass�©s - Explication des autres...

This preview shows document pages 1 - 3. Sign up to view the full document.

View Full Document Right Arrow Icon
Ask a homework question - tutors are online