{[ promptMessage ]}

Bookmark it

{[ promptMessage ]}

Dissertation-brouillon.docx - 1 cole Secondaire Catholique...

Info iconThis preview shows pages 1–3. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
École Secondaire Catholique Saint-Charles-Garnier L’épanouissement personnel est-elle notre but dans la vie? À Mme Johanne Brochu Dissertation FRA4U-02 Émilie Desgroseilliers 31 mars 2016 1
Background image of page 1

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full Document Right Arrow Icon
L’épanouissement personnel est-elle notre but dans la vie? « Se conquérir et se vaincre soi-même est la première et la plus noble de toutes les victoires » - Platon. Depuis le début des temps, plusieurs philosophes, comme Platon, essaye de répondre à la question philosophique qui n’a pas de réponse. Pourquoi est-ce que nous somme vivant? Cette question était la base de plusieurs théories, d’études et d’expériences. En 1940, Abraham Maslow pense qu’il a trouvé la réponse à la question, l’épanouissement personnelle. Maslow a une théorie de comment atteindre l’épanouissement personnelle, à travers 5 étapes : Besoins physiologiques (faim, soif, sexualité, respiration, sommeil, élimination); Besoins de sécurité (Environnement stable et prévisible, sans anxiété ni crise); Besoins d’appartenance et d’amour (affection des autres); Besoins d’estime (confiance et respect de soi, reconnaissance et appréciation des autres); et Besoins d’accomplissement de soi. Dans le roman à l’étude, Écureuil noir par Daniel Poliquin, le personnage principal décrit son cheminement de son épanouissement personnel. Calvin Winter se retrouve en analysant des mémoires qu’il lui à influencer dans son passé, il démontre sa quête à travers la séparation de lui et sa famille, sa culpabilité et son accomplissement. ---------- La définition de famille du dictionnaire Larousse est : « Ensemble des générations successives descendant des même ancêtres; lignée ». Cependant de la façon philosophique, la famille est contemplée entant que l’union la plus pure, cependant elle peut être vue comme une violence naturelle ou une construction sociale. Aristote, un grand philosophe, voulait déterminer si la famille était nécessaire, essentielle à l’hiérarchie ou si elle défendait la liberté et l’égalité. Dans le roman de Daniel Poliquin nous pouvons voir la théorie d’Aristote en question. Calvin Winter, le personnage principale, se sépare de sa famille à un jeune âge. Calvin se trouve plus en plus distant de sa famille car il ne peut pas retrouver ses valeurs et morales au sein de son père. Lors de moment difficile il se trouve à penser qu’il pourrait vivre sans lui. Calvin fait preuve de ceci dans le roman quand son père est sur des machines de soutien de vie, il lui explique une mémoire qui lui à traumatiser à un jeune âge qu’à faite que Calvin ne pouvait plus être proche de son père. La mémoire était pendant l’été au chalet avec toute la famille et la chienne, Calvin était dans sa jeunesse. La famille avait prit une marche dans la forêt ensemble. Il avait un jeune autochtone qui les regardait de loin, la chienne, provoquer, est courut après lui et la mordu. Tous le monde épouvanter blâmait la chienne, tandis que son père était convaincue que l’enfant cri était la cause. À la fin de la journée, la famille
Background image of page 2
Image of page 3
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

{[ snackBarMessage ]}