aide memoire.docx - Ce nu2019est pas parce que cu2019est...

This preview shows page 1 - 4 out of 4 pages.

Ce n’est pas parce que c’est biodégradable que c’est nécessairement meilleur pour l’environnement : - Si le produit est biodégradable, mais qu’il a plus d’impacts environnementaux à d’autres étapes du cycle de vie tels la production, le transport, etc… Alors il n’est pas avantageux de le choisir. Il faut toujours avoir une pensée de cycle de vie pour ne pas déplacer des problèmes vers d’autres phases du cycle de vie ou vers d’autres catégories d’impact. CH.3 – Bilans de GES et d’énergie autour d’un processus 1. Sources d’énergie - Primaire 1. Fossile : Combustibles riches en carbone issus de la dégradation d’êtres vivants enfouis dans le sol depuis plusieurs millions d’année 2. Nucléaire : Énergie libérée lors de la fission de noyaux atomiques 3. Énergie biomasse : Énergie provenant de la combustion de matière organique d’origine végétale ou animale 4. Hydraulique : Énergie potentielle de l’eau généralement utilisée pour produire de l’électricité. 5. Autres : - Énergie solaire : Radiation solaire rencontrant un panneau solaire photovoltaïque ou thermique. - Énergie éolienne : Énergie cinétique du vent généralement convertie en électricité via une éolienne. - Énergie géothermique : Énergie sous forme de chaleur contenue dans le sous-sol et extraite pour le chauffage ou pour la production d’électricité. 2. Méthodes de quantification - Production/consommation d’énergie - Émissions de GES - Utilisation de coefficients d’émission (CE) pour estimer le taux d’émission d’un contaminant résultant d’un processus CH.4 – Pensée et analyse du cycle de vie Pourquoi réaliser un bilan GES d’entreprises ? - Satisfaire aux conditions de certains grands acheteurs (Walmart, Rona, etc.) - Diagnostic environnemental pour orienter les efforts de réduction - Publication dans les rapports annuels, responsabilité sociale des entreprises, image marketing - Être prêt pour une éventuelle réglementation (en France, niveaux 1-2 obligatoires pour les entreprises de plus de 500 salariés) - Centralisation des données énergétiques - Économies potentielles (réduire le gaspillage, efficacité énergétique) - Renforcer la culture d’entreprise On regarde souvent l'impact de l' é mission sur  l'utilisation de la voiture. Par contre, si on  regarde la production d'essence/ é lectricit é d é pendamment de la mani è re de faire de  l' é lectricit é , peut- ê tre plus  é lev é . Important de  regarder le cycle de vie au complet. Pourquoi une approche cycle de vie ? Pour soutenir une démarche de conception environnementale DCE agrégée mise à l’échelle de l’UF Retour sur investissement en énergie non-renouvelable
Mécanisme environnemental : Ensemble de processus chimiques, biologiques ou physiques reliant les résultats de l’ICV aux impacts « Chaine de cause à effet » Indicateur : Représentation quantifiable d’un impact (unité de référence). Il doit être choisi à un point donné dans la chaîne de cause à effet. Les facteurs de

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture