OUCHI W - 14/04/2009 OUCHI W. : "La thorie Z" LES...

Info iconThis preview shows pages 1–3. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
LES FICHES DE LECTURE de la Chaire D.S.O. William OUCHI "La théorie Z" SOMMAIRE L’auteur Les questions posées par l’auteur Le postulat Les commentaires Le résumé : - 1ère partie : La théorie Z - 2ème partie : Mise en Ouvre de la théorie Z L’AUTEUR Professeur Titulaire de chair à L’ANDERSON SCHOOL d’UCLA, William G. OUCHI, y enseigne le management et l’organisation, et conduit des recherches sur les structures des organisations. Il a été recruté à la faculté d’UCLA en 1979, qu’il a quitté de 93 à 95 pour être conseiller et chef du personnel du maire de Los Angeles Richard RIORDAN. Il a été vice-président du programme de l’école de management d’UCLA et est président du programme RIORDAN, lequel aide les minorités dans les universités et les lycées en Californie du Sud et préside également l‘université d’été du Nissan-HBCU (Historically Black Colleges and Universities of the U.S) 14/04/2009 OUCHI W. : "La théorie Z" cnam.fr/lipsor/dso/…/ouchi.html 1/26
Background image of page 1

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full DocumentRight Arrow Icon
Ses publications : 1994 "The Organization of Innovation in the United States and Japan" 1993 avec J.H. DYER. "Japanese-Style Partnerships : Giving Companies a Competitive Edge" 1993 "Decision Making in Japanese Organizations, in Down to Earth Sociology" 1981 "Theory Z : How American Business Can Meet the Japanese Challenge" LES QUESTIONS POSÉES PAR L’AUTEUR Comment faire face au défi japonais ? tel est le grand questionnement de l’auteur tout au long de cet ouvrage. Pour cela, il s’agit d’apporter des éléments de réponse aux questions suivantes : Quelles explications donner à un rapport entre une société et ses employé aussi différent entre le Japon et l’occident ? Quels ont les grandes différences d’organisation et de gestion entre les deux systèmes ? Pourquoi les entreprises japonaises arrivent-elles à exporter leur système alors que la réciproque n’est pas vraie ? LE POSTULAT L’élément humain est déterminant pour qu’une entreprise obtienne ses meilleurs résultats. Il est pour cela indispensable que les entreprises occidentales s’inspirent de ce qui est fait en la matière au Japon, car ceux-ci ont su préserver la subtilité et l’intimité des rapports au sein de l’entreprise. Les idées fondamentales du Japon en matière d’organisation pourraient alors servir aux sociétés américaines : c’est la théorie Z. Cela doit se matérialiser avant tout autre chose, par l’élaboration d’une philosophie de l’entreprise s’enracinant dans le passé de celle-ci et lui servant de guide pour ses actions futures. LES COMMENTAIRES Le Japon a connu de 1997 à 1998 la récession la plus grave depuis 1945, avec des systèmes bancaires nationaux en débandade et l’apparition d’un déficit budgétaire. La baisse cumulée de sa production s’est élevée à 5,25%, et les entreprises ont été contraintes de réduire leurs dépenses pour préserver leur 14/04/2009 OUCHI W. : "La théorie Z" cnam.fr/lipsor/dso/…/ouchi.html 2/26
Background image of page 2
Image of page 3
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

This note was uploaded on 05/19/2010 for the course FTT 1429 taught by Professor Choman during the Spring '10 term at Télécom Paris.

Page1 / 26

OUCHI W - 14/04/2009 OUCHI W. : "La thorie Z" LES...

This preview shows document pages 1 - 3. Sign up to view the full document.

View Full Document Right Arrow Icon
Ask a homework question - tutors are online