{[ promptMessage ]}

Bookmark it

{[ promptMessage ]}

SE03 - DPARTEMENT SYSTMES INFORMATIQUES FORMELS...

Info iconThis preview shows pages 1–5. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
DÉPARTEMENT SYSTÈMES INFORMATIQUES FORMELS & INTELLIGENTS SYSTÈMES EXPERTS - Notes de cours Editions : 2008 Cycle ingénieur - Deuxième annnée Maria Malek
Background image of page 1

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full Document Right Arrow Icon
Table des matières 1 Technologie des systèmes experts 4 1.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 1.2 Structure et fonctionnement d’un système expert . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 1.3 Domaines d’application . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 1.4 Problèmes adaptés aux systèmes experts . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 1.5 Processus d’ingénierie de connaissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 1.6 Acquisition de connaissance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 2 Systèmes à base de règles de productions 8 2.1 Exemple d’une modélisation par règle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 2.2 Règles et moteur d’inférence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 2.2.1 Le chaînage arrière : raisonnement guidé par le but . . . . . . . . . . . . . . . 9 2.2.2 Le chaînage avant : raisonnement guidé par les données . . . . . . . . . . . . 12 2.3 Petite comparaison . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 2.4 Les stratégies de contrôle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 3 Le raisonnement incertain 17 3.1 La théorie de Bayes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 3.1.1 Le moteur d’inférence . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 3.2 Les facteurs de certitude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 3.3 Les ensembles flous . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 3.4 La théorie de Dempster -Shafer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 4 Représentation de connaissances 30 4.1 Les langages de représentation de connaissances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 4.2 Aspects de la représentation de connaissances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 4.3 Les réseaux sémantiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 4.3.1 Limitations de la représentation logique par rapport à l’expression des humains 32 4.3.2 Théorie d’associations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 4.3.3 Besoin de standardisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33 4.4 Les graphes conceptuels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 4.4.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 4.5 Types, individus et noms . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 4.5.1 Hiérarchie de types . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 1
Background image of page 2
TABLE DES MATIÈRES Page 2 4.5.2 Généralisation et spécialisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 4.5.3 Nøeuds propositionnels . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 4.6 Graphes conceptuels et logique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 4.7 Les objets structurés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 4.8 Les frames ou les schémas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37 Département SIFI - EISTI - Deuxième année
Background image of page 3

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full Document Right Arrow Icon
TABLE DES MATIÈRES Page 3 La notion de systèmes experts est une notion assez ancienne qui a apparu dans les années 70 avec l’apparition du système expert célèbre MYCIN dont le but était d’aider les médecins à effectuer le diag- nostic est le soin des maladies infectieuses du sang. La version de base contenait 200 règles ensuite 300 règles concernant les méningites ont été ajoutées. Aujourd’hui, les systèmes experts constituent une technologie bien définie faisant partie des systèmes à base de connaissances . Les systèmes experts ont comme finalité la modélisation de la connaissance et de raisonnement d’un expert (ou d’un ensemble d’experts) dans un domaine donné fixe. Pour cela, trois acteurs principaux doivent contribuer à l’élaboration d’un système expert à savoir : l’uti- lisateur final, l’expert du domaine et l’ingénieur de connaissances. L’interaction entre ces trois acteurs amènera à l’élaboration d’une première version de systèmes experts contenant une base de connais- sances, une base de faits et un moteur d’inférence effectuant une forme définie de raisonnement .
Background image of page 4
Image of page 5
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

{[ snackBarMessage ]}