05-12-2011 01;10;49PM

05-12-2011 01;10;49PM - etre, c'est comme un feu qui...

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
etre°, c'est comme un feu qui s'eteint 0 graduellement. Meme sur un grabat 0 , quelques lueurs rougeoient 0 encore sous les paupieres closes. Pour meubler 0 un moment de silence, le diplomate ouvrit la radio de bord°. C'etait la fin des emissions en lingala. Puis quelques chansons passerent 0 . - J'apprecie la musique de votre pays, dit-il. Quand j'etais etu-diant a Dakar, 9 j'avais des amis congolais aupres de qui j'ai appris a 1 'aimer. Vous avez vraiment une belle musique. Chez moi, fen ai toute une collection de disques. Est-ce que vous dansez souvent ? 170 - Je dansais beaucoup quand j'etais a 1'Ecole Normale. 10 Cela a dure deux ans a peine 0 . Actuellement 0 , je ne danse qu'a 1'occasion de certaines ceremonies: mariage, bapteme, retrait de deuil 0 . Les obligations familiales ne me permettent plus de sortir souvent. — Et si je vous emmenais danser, 11 ce soir, que diriez-vous ? — Oh non. Ce n'est pas possible. Les enfants m'attendent depuis longtemps. Mon mari le saurait 0 . II a des amis dans toutes les boites de nuit.
Background image of page 1
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

This note was uploaded on 05/14/2011 for the course FRENCH 201 taught by Professor Staff during the Spring '11 term at UCSD.

Ask a homework question - tutors are online