04-10-2011 08;13;26PM

04-10-2011 08;13;26PM - m'abandonnes beast of burden - Je...

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
— Je ne veux pas que tu me dises, au dernier moment, aujour- d'hui merne, que tu me plaques 0 . — Non, Madame, moi partir. Elles ne parlaient pas la meme langue. Diouana voulait voir la France et revenir de ce pays dont tout le monde chante la beaute, la richesse, la douceur de vivre. On y faisait fortune. Deja, sans avoir quitte la terre d'Afrique, elle se voyait sur le quai, a son retour de France, riche a millions 7 avec des vetements pour tout le monde. Elle 150 revait a la liberte d'aller ou elle le desirait, sans avoir a travailler comme une bete de somme 0 . Si Madame refusait de I'emmener, elle en deviendrait malade. Quant a Madame, elle se souvenait de ses derniers conges 0 passes en France. II y a trois ans de cela. En ce temps-la elle n'avait que deux gosses 0 . En Afrique, Madame avait contracte de mauvaises habitudes a 1'egard des gens de maison. En France elle engagea une bonne ; non seulement le salaire etait eleve, mais de surcroit 0 la bonne exigeait un jour de repos. Madame dut se resoudre a la renvoyer
Background image of page 1
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.
Ask a homework question - tutors are online