Pg 2 - C'etait vraiment Fete, meme les nuits etaient...

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
C'etait vraiment Fete, meme les nuits etaient chaudes. A peine 0 leve, j'etais dehors. Mon pere et ma mere se moquaient de moi, peut- 150 etre qu'ils se doutaient de° quelque chose. Us imaginaient un flirt 0 , une fille du quartier, la fille des voisins du dessous, Marie-Jo, tres pale, avec de beaux cheveux blonds. Us ne savaient pas. Nous nous voyions chaque jour. Nous partions ensemble, au hasard des rues, vers la mer, ou bien vers les collines, pour echapper au° bruit des voitures. Nous restions assis sous les pins, a regarder la ville blanche, brumeuse. Des dix heures du matin, il faisait si chaud que ma chemise collait 0 a mon dos. Je me souviens de 1'odeur de Zobeide, jamais je n'avais senti une telle odeur, piquante, violente, qui me genait au debut, puis que j'aimais, que je ne pouvais plus ou-160 blier. Une odeur qui voulait dire quelque chose de sauvage, un desir, et ca faisait battre mon cceur plus fort. J'avais seize ans, ce mois-la, en juin, et bien qu'elle n'eut que° deux ans de plus que moi, j'avais Fim-pression de ne
Background image of page 1
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.
Ask a homework question - tutors are online