Médecine grecque - Cours du 17 janvier 2011 [1260 3 00 a...

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: Cours du 17 janvier 2011 [1260 3 00 a ns a v. J .-C.] Les priodes marquantes Principes fondamentaux Croyances / connaissances Pratiques Apport Quelques vnements cls: XIIIe sicle avant J.-C.: naissance de la civilisation mycnienne Du XIe au VIIIe sicle av. J-C.: priode trouble invasion Entre le VIIIe et le VIe: Athnes et Sparte s'affirment pouvoir artistocratique 507 av. J.-C.: cration d'une Constitution dmocratique Athnes (civilisation originale: libert, sagesse) Dbut Ve sicle: Les cits grecques, souvent rivales, s'unissent pour vaincre les Perses Fin Ve sicle: Athnes et Sparte s'affrontent ~ 336 av. J.-C.: Alexandre le Grand est au pouvoir et part la conqute (Msopotamie, Syrie, Palestine, gypte Alexandrie) Priode XIIIe au VIe sicle av. J-C. ~VIe sicle av. J-C. ~Ve sicle av. J.-C. Type de mdecine Mdecine mythologique Mdecine des philosophes-savants Mdecine hippocratique Mdecine post- hippocratique Caractristiques dieux et demi-dieux: causes des maladies et source de gurison Dissociation de la mdecine et de la magie Les maladies sont d'origine naturelle, notamment dues un dsquilibre des humeurs La mdecine en dbat avec les diverses coles de penses ~IVe sicle av. J.-C. Des puissances invisibles du monde la vnration en des dieux puissants avec des caractristiques humaines humaine, dont la sant: dieux-desses gouvernaient plusieurs domaines de la vie Apollon: provoquer la maladie et la gurir Aphrodite (sexualit fminine) et Hra (femmes enceintes et accouchement) Panace: gurison de tous les maux par les plantes Asclpios: le vritable dieu grec de la mdecine Fils d'Apollon et de Coronis (1260 av. J.-C.) Apprentissage avec Chiron de Asclpios l'art de gurir par les plantes et les remdes Capable de ressusciter les morts, ce qui provoqua la colre de Zeus Reprsentation d'Asclpios et origine du caduce Trois composantes des tres humains: Le corps physique Le thymos (la force vitale): entretenu par des facteurs externes et internes Le psych (l'me): l'esprit qui allait en enfer aprs la mort La maladie est le rsultat d'une punition divine Les hommes ont quelques connaissances des notions anatomiques pouvant expliquer certaines affections / blessures une plaie entre les parties mles et le nombril est mortelle l'organe de la parole est situe dans la gorge La gurison serait un pouvoir rserv aux dieux, eux seuls en connaissent les secrets et les moyens d'y accder Les oracles d'Apollon et le rle des prtres-mdecins (VIIe s.) Le crmonial d'Asclpios (VIe s.) Certaines blessures peuvent tre soignes par les humains Les plantes peuvent gurir certaines blessures externes et soulager la douleur Hracls (hros): Mdecin et hyginiste utilisation de plantes (ex. : jusquiame blanche - sdatif) hydrothrapie chaude Naissance d'une cole de philosophie dans l'Hliade et l'avnement d'une nouvelle manire de comprendre le monde = la raison Pythagore a2 + b2 = c2 L'Un primordial et l'harmonie La place de la parole Dissections et exprimentations biologiques Alcmon de dissections et Crotone expriences animales tude des sens (canal cerveau) Cerveau = centre de l'intelligence et me dcouvertes et erreurs (veines et artres | sperme) Empdocle d'Agrigente Modle dynamique de 4 lments / 4 racines Noyau du modle pr- chimique Hippocrate (460 377 av. J.-C) Provient de la famille des Esclpiades Considr comme le pre de la mdecine Hippocrate (460 377 av. J.-C) occidentale Il applique le mode de pense des philosophes la mdecine mdicales antrieures Il fait la synthse de toutes les connaissances Fondateur de l'cole de Cos oeuvre mdicale de 72 livres [Corpus Hippocratum] Les maladies ont une cause naturelle que l'on peut tudier et comprendre [tiologie] Ncessite la connaissance: de la nature de l'tre humain de son environnement vital leur interaction des causes, consquences et ractions de dfense de tout le corps (processus) Ncessite la prise en compte: Torie des humeurs 4 lments quilibre = sant Dyscrasie = maladie air, terre, eau, feu chaud, froid, sec, humide sang, phlegme, bile jaune, bile noire 4 qualits 4 types d'humeur causes extrinsques (saisons, eaux, air, vents) causes intrinsques (ge; facteurs congnitaux ou gntiques ou constitutionnels; facteurs raciaux) lments Qualits Air Chaud et humide Sang Coeur Terre Froide et sche Bile noire Rate Mlnacolique Automne Eau Froide et humide Phlegme Cerveau Lymphatique Hiver Feu Chaud et sec Humeurs Organes Bile jaune Foie Bilieux t Tempraments Sanguin Saisons Printemps Connaissance limite de l'anatomie Sources: blessures; animaux Diffrentielle: squelette et membres / tte et tronc Rle des organes: pense / reproduction Connaissances physiologiques drisoires Spculations sur la composition de la matire et du corps Mcanismes gnraux des maladies mconnus: Rle de l'alimentation et du climat Observation mthodique, dbutant par l'interrogatoire et ensuite l'inspection du corps et des symptmes de la maladie coute, palpation ( pouls), succussion, auscultation, etc. Pronostic: grce au diagnostic, peut tablir la gravit de la maladie et son volution (observation) conu comme une histoire globale de la maladie 3 phases volutives (incubation, critique, rsolution) facis hippocratique La mdecine doit seulement aider la nature dans le processus de gurison But = rquilibrer les humeurs rgime alimentaire traitements purgatifs ou vomitifs bains (chauds et froids) saignes Chirurgie Guerre: plaies, bandages anesthsiant (mandragore et pavot) pour soulager / ne pas nuire Le serment d'Hippocrate: Formulation explicite de http://www.youtube.com/ watch? v=2Ek5xAv3Yhs&NR=1 l'thique professionnelle Rgles de la confraternit entre mdecins L'galit des tres humains devant la maladie La dfense de la vie Le respect du secret mdical Toujours utilis: lors de la crmonie des diplmes et/ou au moment de dbuter leur pratique mdicale Sous forme modifie: il est impossible qu'un serment qui remonte l'antiquit puisse englober les valeurs actuelles (ex. avortement, etc.). spcifiques, mais plutt dans le symbolisme de l'idal qu'il vhicule, soit dans le dvouement altruiste li la prservation de la vie humaine. Sa signification: ne rside pas dans ses lignes directrices Tir du site de la Facutl de mdecine de l'Universit d'Ottawa. Naissance de plusieurs coles de penses (sectes mdicales) Dogmatisme La raison avant tout! La thorie du pneuma Empirisme La pratique avant tout! Les causes caches sont (Platon) rle majeur dans le fonctionnement de l'organisme Aristote [prince des philosophes] tude de la structure de la matire et du corps cardiocentrisme insaisissables et l'exprience seule fournit les bonnes indications sur le traitement appropri Intrt plus grand pour les thrapeutiques que pour l'tiologie L'cole d'Alexandrie Conqute d'Alexandre le Grand Capitale scientifique du monde, le carrefour de la pense mdicale Progrs important en anatomie (rasistrate, Hrophile) dissections et mme vivisection sur des condamns mort, exprimentations animales description du SNC et distinction entre nerfs sensitifs et moteurs distinction entre artres et veines et tude anatomique du coeur et de ses valves Responsabilit des sages-femmes qui dlaissent petit petit les pratiques magiques pratiquer Doivent avoir fait preuve de fcondit pour pouvoir Acquirent un savoir et participent au progrs mdical dans le domaine de l'obsttrique Observation des symptmes diagnostic traitement danger La place des femmes dans la socit grecque Hippocrate Restauration de la sant et soulagement des douleurs ... je m'abstiendrai de tout mal et de toute injustice - ramener tous les patients la sant est impossible Quantit / qualit de vie: sant > vie ... je ne remettrai personne du poison si on m'en demande Tmoigne de l'existence de telles pratiques Provoquer la mort du patient est proscrit Stocisme / picurisme (~300 ans av. J.-C.): Bonne vie et bonne mort (sans souffrance) Avec Hippocrate La naissance d'une mdecine rationnelle , non base sur une conception magico-religieuse du monde Conception dynamique de la maladie: elle n'est plus considre comme un tat, ni comme une entit, mais un processus serment d'Hippocrate qui est toujours d'actualit Des principes de bonne conduite du mdecin grce au La mdecine grecque est marque par plusieurs priodes, dont celle d'Hippocrate qui rfre la naissance de mdecine moderne humeurs La maladie est ds lors considre comme un dsquilibre des La thrapeutique vise aider le processus naturel de gurison Le libralisme d'Alexandrie permet de faire des avances en anatomie qui ne seront que reconnues plus tard Le serment d'Hippocrate a eu une influence notable sur la dontologie mdicale Allamel-Raffin, C., Leplge, A. (2008). Histoire de la mdecine. Dunod: Paris. Hecketsweiler, P. (2010). Histoire de la mdecine, des malades, des mdecins, des soins et de l'thique biomdicale. Ellipses ditions: Paris. Cowley, B.A. & al. (1992). Care of the dying: an ethical and historical perspective. Critical Care Medicine, 20(10), 1473-1482. ...
View Full Document

This note was uploaded on 10/08/2011 for the course HSS 2521 taught by Professor Isabellemarcoux during the Winter '10 term at University of Ottawa.

Ask a homework question - tutors are online