Calcul des ponts aux Eurocodes - Utilisation du fascicule 62 titre V du CCTG

Calcul des ponts aux Eurocodes - Utilisation du fascicule 62 titre V du CCTG

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: ^=W= p~= ~ = OMM U = `~===~=b= r~==c~=SO=q=s==`K`KqKd l~= D~ PM= L'application de la norme NF EN 1997-1 (Eurocode 7 : calcul gotechnique Partie 1 : rgles gnrales) au calcul des fondations des ouvrages ne peut se faire qu'en s'appuyant sur son Annexe Nationale et sur des normes nationales complmentaires. Ces dernires sont en cours d'laboration et, dans l'attente de leur parution, il est donc ncessaire pour pouvoir appliquer l'Eurocode 7 au calcul des ponts, de dfinir des rgles complmentaires provisoires. A cet gard, les rgles du fascicule 62 Titre V du CCTG sont dans leur ensemble assez bien adaptes. L'objet de cette note est donc d'indiquer les conditions dans lesquelles celles-ci peuvent tre utilises, en complment de la norme NF EN 1997-1 et de son Annexe Nationale. Il est important de souligner qu'il ne s'agit l que de dispositions provisoires pour l'application de cette norme pour le calcul des fondations des ponts, dans l'attente de la parution des normes nationales complmentaires. Sommaire 1 - Introduction .............................................................................................................................. 2 2 - Symboles et notations ............................................................................................................... 3 3 - Rfrences normatives .............................................................................................................. 3 4 - Premire partie Dispositions communes ............................................................................... 4 5 - Deuxime partie Fondations superficielles (section 6 de la norme NF EN 1997-1) ..................... 7 6 - Troisime partie Fondations profondes (section 7 de la norme NF EN 1997-1) ...................... 9 7 - Annexes ................................................................................................................................... 12 8 - Annexe complmentaire : Correspondance des notations de la norme NF EN 1997-1 et du Fascicule 62 Titre V du CCTG .................................................................................................... 13 Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 2 1 - Introduction La norme NF EN 1997-1 Eurocode 7 : Calcul gotechnique - Partie 1 : rgles gnrales - a t homologue le 20 juin 2005. Son Annexe Nationale d'application (NF EN 1997-1/NA) est parue en septembre 2006. La norme NF EN 1997-1 ne traite que des aspects gnraux du calcul gotechnique. Son application sur le territoire franais ne peut se faire qu'en s'appuyant sur son Annexe Nationale, qui dfinit notamment les approches de calcul retenues pour les ouvrages gotechniques et les valeurs des paramtres dtermines au plan national, et sur des normes nationales complmentaires. Celles-ci prcisent notamment les conditions de justification des ouvrages gotechniques et surtout, les mthodes de calcul des efforts qui les sollicitent et des rsistances du sol mobilises. Ces normes nationales complmentaires sont les suivantes : NF P 94-261 : Fondations superficielles NF P 94-262 : Fondations profondes NF P 94-270 : Remblais renforcs et clouage NF P 94-281 : Murs de soutnement NF P 94-282 : Ecrans de soutnement NF P 94-290 : Ouvrages en terre Il est indiqu dans l'Annexe Nationale que ces normes sont en cours de prparation et, dans l'attente de leur parution, il est donc ncessaire, pour appliquer l'Eurocode 7 et son Annexe Nationale au calcul et la justification technique des fondations des ouvrages, de dfinir, provisoirement du moins, des rgles complmentaires. Le fascicule 62 Titre V du CCTG intitul "Rgles techniques de conception et de calcul des fondations des ouvrages de gnie civil" constitue un ensemble de rgles qui, cet gard, sont assez bien adaptes pour ces ouvrages, et pour les ponts routiers en particulier. En effet, ces rgles ne sont pas en contradiction avec les dispositions gnrales du calcul gotechnique dfinies dans la norme NF EN 1997-1 et s'inscrivent bien dans l'approche de calcul 2* retenue dans l'Annexe Nationale (cf. clause 2.4.7.3) pour la vrification de la rsistance (ou ventuellement de la dformation) de la structure ou d'lments de la structure (tats limites ultimes nots STR) et du terrain (tats limites ultimes nots GEO). Enfin, le Fascicule 62 du CCTG comprend galement un ensemble de rgles pratiques complmentaires indispensables au calcul et la justification des fondations (notamment modles de comportement et mthodes de calcul) qui seront trs probablement largement reprises par les normes nationales complmentaires en cours de rdaction. L'objet de ce document est donc d'indiquer les conditions dans lesquelles le Fascicule 62 Titre V du CCTG peut tre appliqu pour un calcul suivant les Eurocodes, en complment de la norme NF EN 1997-1 et de son annexe nationale, et dans l'attente de la parution des normes nationales complmentaires. Lorsqu' aucune indication diffrente n'est donne ci-aprs sur un article du Fascicule 62 Titre V du CCTG, les dispositions de celui-ci s'appliquent. Les textes indiqus en italique dans ce document correspondent des commentaires. Remarques importantes : Il n'est pas trait ici des procdures de vrification vis--vis de l'quilibre limite (EQU) qui pour les ouvrages gotechniques, et lorsqu'il y a lieu, ne peut pratiquement concerner que les murs de soutnement fonds superficiellement. Ces ouvrages sortent du cadre d'application du fascicule 62 Titre V du CCTG. On notera par ailleurs que cette vrification est gnralement assure par les dispositions prvues l'ELU de renversement (cf. article B.3.2). Il en est pratiquement de mme pour ce qui concerne les tats-limites ultimes de soulvement hydraulique (UPL), qui peuvent davantage concerner aussi le terrain en phase de construction. Si ncessaire, il conviendra donc de se reporter la clause 2.4.7.4 de NF EN 1997-1 et de son Annexe Nationale (NF EN 1997-1/NA). * Dans l'approche de calcul 2, les facteurs partiels sont appliqus aux actions - ou leurs effets - et aux rsistances du terrain. Par ailleurs, les mmes combinaisons d'actions sont utilises pour justifier aux ELU aussi bien la rsistance de la structure que celle du terrain de fondation. Enfin ces combinaisons d'actions, qui sont celles dfinies l'article 6.4.3 de la Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 3 norme NF EN 1990 et compltes pour les ponts par les dispositions de la norme NF EN 1990 A1/NA (annexe nationale la norme NF EN 1990/A1), sont trs sensiblement les mmes que celles du Fascicule 62 Titre V du CCTG. 2 - Symboles et notations Les symboles et notations du Fascicule 62 Titre V du CCTG diffrent parfois de ceux des Eurocodes. Les principales correspondances seront indiques ci-aprs (texte et 8. "Annexe complmentaire"). 3 - Rfrences normatives Les rfrences au B.A.E.L et au B.P.E.L sont remplacer par la rfrence la norme NF EN 1992-2 (ponts en bton Calcul et dispositions constructives, qui se rfre elle-mme la norme NF EN 1992-1-1) et son annexe nationale (NF EN 1992-1-1/NA ). Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 4 4 - Premire partie Dispositions communes Chapitre A.1 Principes et dfinitions Article A.1.1 Domaine d'application Le domaine d'application du Fascicule 62 Titre V est inchang. Il exclut notamment les procds de soutnement* (murs en bton arm, massifs en sol renforc, crans de soutnement...), les tirants d'ancrage et les ouvrages en terre. Il correspond aux ouvrages de catgorie 2 tels que dfinis l'article 2.1 de la norme NF EN 1997-1. Pour les ouvrages de catgorie 3, le march prcise les conditions dans lesquelles il peut s'appliquer et les dispositions alternatives et/ou complmentaires ncessaires. Le Fascicule 62 Titre V du CCTG n'est pas applicable sans discernement aux cas des fondations tablies sur des terrains dont le comportement relve de la mcanique des roches (voir commentaire (*) l'article A.2.1). Il est noter toutefois que l'AN la NF EN 1990/A1 fixe 100 ans la dure d'utilisation des ouvrages de soutnement routiers (sauf indication contraire du projet individuel). * Article A.1.2 Dfinitions Article A.1.3 Modles de comportement Chapitre A.2 Donnes pour le calcul concernant les sols Chapitre A.3 Donnes pour le calcul concernant les matriaux Article A.3.1 Bton Les conditions de calcul de la rsistance caractristique conventionnelle du bton note ici fc restent inchanges*. Ainsi les valeurs de fclim sont conserves. Par ailleurs, le produit des coefficients k1 et k2, qui tiennent compte des conditions de mise en oeuvre particulires pour les pieux, se substitue au coefficient kf de l'article 2.4.2.5 de la norme NF EN 1992-1-1. * Les notations du Fascicule 62 Titre V du CCTG diffrent ici quelque peu de celles de la norme NF EN 1992-2. Ainsi, la rsistance caractristique en compression du bton 28 jours y est note fck (fctk pour la traction). Rappelons par ailleurs que les rfrences au B.A.E.L sont remplacer par les rfrences aux normes NF EN 1992-2 (ponts en bton Calcul et dispositions constructives, qui se rfre elle-mme la norme NF EN 1992-1-1) et NF EN 1992-1-1/NA (annexe nationale). Cela concerne galement ici les articles A.3.1.3 et A.1.3.4 relatifs la rsistance caractristique la traction et aux dformations longitudinales du bton. Article A.3.2 Aciers Les dispositions relatives aux aciers pour gaines et aux pieux mtalliques (y compris donc pieux en palplanches mtalliques) restent applicables. Rappelons que les rfrences au fascicule du CCTG relatif la conception et au calcul des constructions mtalliques sont remplacer par la rfrence la norme NF EN 1993-1 avec son Annexe Nationale et la norme NF EN 1993-5 qui traite plus spcifiquement des pieux et palplanches mtalliques. Chapitre A.4 Situations et actions Les dispositions du Fascicule 62 Titre V du CCTG relatives aux situations et actions restent applicables. Chapitre A.5 Combinaisons d'actions et sollicitations de calcul Les articles A.5.2. et A.5.3. de ce chapitre sont modifis comme suit : Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 5 Article A.5.2 Combinaisons d'actions et sollicitations de calcul vis--vis des tatslimites ultimes Les diffrentes combinaisons prendre en compte sont dfinies ci-aprs (pour les tats-limites EQU et UPL, se reporter la remarque faite en prambule). A.5.2,1 Combinaisons d'actions STR et GEO (situations durables ou transitoires) Ces combinaisons d'actions sont considrer dans le cadre de l'approche de calcul 2 retenue dans la norme NF EN 1997-1/NA pour les justifications des fondations d'ouvrages. En rgle gnrale, les sollicitations de calcul considrer ou valeurs de calcul des effets des actions selon les eurocodes sont les suivantes (*) : E d ( Gj , sup . G kj , sup + Gj , inf . G kj , inf ) + [ sn G j1 = E + Fw . F w + Q 1 . Q k , 1 + Q , i . 0 , i Q k , i i>1 actions permanentes dfavorables ; actions permanentes favorables ; actions ventuelles de frottement ngatif ; actions ventuelles de pousses latrales ; actions hydrodynamiques dans la situation considre ; valeur de combinaison de l'action variable dominante ; sn + sp G sp avec les notations suivantes : Gkj,sup Gkj,inf Gsn Gsp FW Q1k 0,iQk,i valeur de combinaison des actions variables d'accompagnement Les valeurs des facteurs partiels sont celles donnes dans le tableau A2.4 (B)(NF) de la norme NF EN 1990 A1/NA, compltes comme suit : lorsqu'il y a lieu de prendre en compte des actions hydrodynamiques, Fw vaut 1,35 ou 1,00, sa valeur tant choisie de manire obtenir l'effet le plus dfavorable ; lorsqu'il y a lieu de prendre en compte des dplacements du sol autour de la fondation : sn vaut 1,35 ou 1,00, sa valeur tant choisie de manire obtenir l'effet le plus dfavorable ; sp vaut 1,35 ou 0,65, sa valeur tant choisie de manire obtenir l'effet le plus dfavorable. (*) Les actions dues au frottement ngatif ont t isoles car elles ne se cumulent pas intgralement avec les actions variables (cf. clause 7.3.2.2 (7) de la norme NF EN 1997-1). Les rgles de cumul sont prcises l'article C.3.3. Les combinaisons fondamentales du Fascicule 62 Titre V du CCTG ne concernent que les ELU STR (justifications vis-vis de la rsistance ou de la dformation excessive de la structure) et GEO (justifications vis vis de la rsistance ou de la dformation excessive du terrain) des Eurocodes. Elles correspondent bien l'approche de calcul 2 (cf. prambule) qui est retenue la fois dans l'Annexe Nationale la NF 1990/A1 et dans l'Annexe Nationale la NF EN 1997-1 (EC7 1) pour ces ELU. Ces combinaisons fondamentales ne s'appliquent pas la justification vis vis de l'quilibre statique (EQU) et, s'il y a lieu, du soulvement hydraulique (UPL), pour lesquelles des combinaisons d'actions quelque peu diffrentes sont prvues dans la norme NF EN 1997-1 (cf. remarque du prambule). A.5.2,2 Combinaisons d'actions STR et GEO (situations accidentelles) En gnral, les sollicitations de calcul considrer ou valeurs de calcul des effets des actions sont les suivantes (*) (clauses A.2.3.2 des normes NF EN 1990/A1 et NF EN 1990 A1/NA) : Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 6 Ed = E (Gkj,sup + Gkj,inf ) + Gsp + [Gsn] + Ad +1,1Qk,1 + 2,iQk,i i>1 j>1 Expression dans laquelle Ad est la valeur nominale de l'action accidentelle considre. Les actions variables d'accompagnement considrer ( Qk,1 et Qk,i ) et les valeurs des facteurs partiels qui les affectent sont dfinies dans les normes NF EN 1990/A1 et NF EN 1990 A1/NA. (*) Les actions dues au frottement ngatif ont t isoles car elles ne se cumulent pas intgralement avec les actions variables. Les rgles de cumul sont prcises l'article C.3.3. A.5.2,3 Combinaisons vis--vis des tats-limites ultimes de stabilit d'ensemble (situations durables ou transitoires) Ces combinaisons d'actions sont considrer dans le cadre de l'approche de calcul 2 autorise par la clause 2.4.7.3.4.1 (P) de la norme NF EN 1997-1/NA pour les justifications de la stabilit d'ensemble. En rgle gnrale, les sollicitations de calcul considrer sont les suivantes : E d = E ( Gj , sup .G kj , sup + Gj , inf .G kj , inf ) + Q 1 .Q k ,1 + j 1 i >1 Q , i . Q k ,i 0 ,i Les valeurs des facteurs partiels qui affectent ces actions sont celles dfinies l'article A.5.2.1. ci-avant, y compris pour les actions permanentes gotechniques. Article A.5.3 Combinaisons d'actions et sollicitations de calcul vis--vis des tatslimites de service Les diffrentes combinaisons prendre en compte sont dfinies ci-aprs. Il n'est pas prvu de combinaison non frquente d'actions pour les ponts routiers et pour les ponts ferroviaires (cf. clause A2.4.1 NOTE 2 de la NF EN 1990 A1/NA). A.5.3,1 Combinaisons caractristiques (*) E ( G kj , sup + G kj , inf ) + [ G sn ] + G sp + F w + Q k ,1 + j 1 i >1 0 ,i Q k ,i (*) Les actions dues au frottement ngatif ont t isoles car elles ne se cumulent pas intgralement avec les actions variables. Les rgles de cumul sont prcises l'article C.3.3. A.5.3,2 Combinaisons frquentes (*) E ( G kj , sup + G kj , inf ) + [ G sn ] + G sp + F w + j 1 1 ,1 Q k ,1 + i >1 2 ,i Q k ,i (*) Les actions dues au frottement ngatif ont t isoles car elles ne se cumulent pas intgralement avec les actions variables. Les rgles de cumul sont prcises l'article C.3.3. A.5.3,3 Combinaisons quasi-permanentes E ( G kj , sup + G kj , inf ) + G sn + G sp + F w + j 1 i >1 Q k ,i 2 ,i Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 7 5 - Deuxime partie Fondations superficielles (section 6 de la norme NF EN 1997-1) Chapitre B.1 Domaine d'application A dfaut d'une dfinition d'une fondation superficielle dans la norme NF EN 1997-1, on retient celle donne au commentaire de cet article. Chapitre B.2 Modles de comportement Chapitre B.3 Justifications Les tats-limites considrer sont dfinis l'article 6.2 de la norme NF EN 1997-1 . Pour les fondations d'ouvrages d'art, il y aura lieu de procder dans tous les cas aux justifications qui suivent. Article B.3.1 Etats-limites de mobilisation du sol B.3.1,1 Etats-limites ultimes de mobilisation de la capacit portante Cet article correspond l'article 6.5.2 de la norme NF EN 1997-1 qui vise la justification vis--vis de la portance. Cette justification est conduite dans le Fascicule 62 Titre V du CCTG partir des contraintes. Elle correspond bien toutefois celle prsente dans la norme NF EN 1997-1 partir des charges (charge verticale transmise la fondation Vd et rsistance de calcul du terrain sous celle-ci note Rd), de laquelle elle ne diffre donc que par sa prsentation. Cette prsentation partir des contraintes est par ailleurs gnralement ncessaire pour le calcul des efforts dans la semelle et les justifications de la rsistance structurelle de celle-ci (STR). On considre que le facteur partiel sur la rsistance not q ici et pris gal 2 est le produit du facteur partiel de rsistance R (tableau A5 de l'Annexe A de la norme NF EN 1997-1) et d'un coefficient de modle dont la valeur est prise gale 2/1,4. Ce coefficient de modle est introduit ici dans l'attente de la parution de la norme complmentaire correspondante (NF P 94-261 : Fondations superficielles), et notamment des rgles de calcul de la rsistance caractristique du sol qui y seront dfinies et des dispositions complmentaires ventuelles. B.3.1,2 Etats-limites de service En rgle gnrale, pour les fondations superficielles d'ouvrages d'art, il y a lieu d'appliquer les dispositions de cet article, notamment pour les combinaisons d'actions caractristiques. Dans l'attente de la parution de la norme complmentaire, et dans la mesure o les tassements et dformations du terrain ne sont gnralement calculs que pour les combinaisons d'actions quasi-permanentes (cf. 1 de l'annexe F.2.). Article B.3.2 Etat-limite ultime de renversement Cette disposition entre dans le cadre de l'application de l'article 6.5.4 (1) de la norme NF EN 1997-1 relatif aux charges fortement excentres. Pour les ponts cette disposition reste donc applicable. Elle concerne notamment le cas des charges fortement excentres. Article B.3.3 Etat-limite de service de dcompression du sol Le terme combinaisons rares est remplacer ici par combinaisons caractristiques (cf. article A.5.3.). Article B.3.4 Etat-limite ultime de glissement Cet article B.3.4 est remplac par l'article 6.5.3. de la norme NF EN 1997-1 auquel il convient de se reporter, et dans lequel il est demand de vrifier l'ingalit : Hd Rd + Rp,d Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 8 Sauf disposition diffrente du march on ngligera le terme Rpd relatif la valeur de calcul de la force rsistance due la pression des terres sur le cot de la fondation. La valeur du facteur partiel sur la rsistance au glissement R,h est de 1,1 (cf. tableau A5 de l'Annexe A de la norme NF EN 1997-1 et Annexe AN 2 de son 'Annexe Nationale'). Toutefois, s'il est admis dans le march de tenir compte d'une cohsion en conditions draines, les dispositions du prsent article B.3.4 et les valeurs des coefficients partiels nots g1 et g2 restent applicables. Article B.3.5 Etats-limites concernant les matriaux constitutifs de la fondation On rappelle que les rfrences au B.A.E.L sont remplacer par les rfrences a la norme NF EN 1992-2 (ponts en bton Calcul et dispositions constructives, qui se rfre elle-mme la norme NF EN 1992-1-1) et son Annexe Nationale NF EN 1992-1-1/NA. Article B.3.6 Etat-limite ultime de stabilit d'ensemble Le texte et les commentaires correspondants du Fascicule 62 Titre V du CCTG sont applicables, en se rfrant aux sollicitations dfinies l'article A.5.2,3 ci-avant, l'article B.3.6,1 tant modifi comme suit. B.3.6,1 Vrifications relatives la situation initiale Les justifications sont effectues dans le cadre de l'approche de calcul 2 (cf. article A.5.2,3 ci-avant), en adoptant un facteur partiel de rduction Re de 1,2 sur la rsistance globale au cisaillement du terrain sur la surface de rupture potentielle (cf. note 2 de la clause 2.4.7.3.4 (1) de la norme NF EN 1997-1/NA relative l'application de l'approche 2). B.3.6,2 Vrifications relatives la situation finale Chapitre B.4 Dispositions constructives Les dispositions de ce chapitre sont applicables. Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 9 6 - Troisime partie Fondations profondes (section 7 de la norme NF EN 1997-1) Chapitre C.1 Domaine d'application A dfaut d'une dfinition d'une fondation profonde dans la norme NF EN 1997-1, on retient celle donne au commentaire de cet article. Chapitre C.2 Modles de comportement en l'absence de dplacements d'ensemble du sol Les modles dfinis ici sont compatibles avec les dispositions de la norme NF EN 1997-1. Chapitre C.3 Modles de comportement en prsence de dplacements d'ensemble du sol Les modles dfinis ici sont compatibles avec les dispositions de la norme NF EN 1997-1 (cf. 7.3.2 de celle-ci). Il est rappel que les actions dues au frottement ngatif ne se cumulent pas intgralement avec les actions variables (cf. clause 7.3.2.2 (7) de la norme NF EN 1997-1). Les rgles de cumul sont prcises l'article C.3.3. Chapitre C.4 Justifications Les tats-limites considrer sont dfinis l'article 7.2, 7.6.1 et 7.7.1 de la norme NF EN 1997-1. Pour les fondations d'ouvrages d'art, il y aura lieu de procder dans tous les cas aux justifications qui suivent. Article C.4.1 Etats limites de mobilisation du sol Les dispositions du prsent article compltent celles de l'article 7.6.2 (portance) et 7.6.3 (rsistance la traction) de la norme NF EN 1997-1 . Les deux catgories d'tats-limites considrs conventionnellement ici sont : les tats limites de mobilisation locale du sol, qui correspondent au dfaut de portance (ou de traction) des pieux pris individuellement ; les tats limites de mobilisation globale du sol, qui correspondent au comportement du groupe agissant comme un bloc. C.4.1,1 Etats-limites de mobilisation locale du sol Les termes Qmin et Qmax utiliss ici correspondent respectivement Rc;d (valeur de calcul de la portance d'un pieu ) et Rt;d (valeur de calcul de la rsistance la traction d'un pieu ) tels qu'ils sont dfinis aux articles 7.6.2 et 7.6.3 de la norme NF EN 1997-1. De mme, les termes Qu et Qtu utiliss ici correspondent respectivement Rc;k (valeur caractristique de la portance d'un pieu ou portance ultime) et Rt;k (valeur caractristique de la rsistance la traction d'un pieu). Les procdures de calcul des rsistances caractristiques dduites des rsultats d'essais sur les sols dfinies dans le prsent fascicule (cf. Annexes C.2, C.3 et C.4) correspondent l'application de la procdure dite alternative dfinie aux articles 7.6.2.3 (8) et 7.6.3.3 (6) de la norme NF EN 1997-1. Sauf disposition diffrente du march, l'valuation des paramtres de charge des pieux partir d'essais statiques ne pourra se faire qu' partir d'essais simples instruments ou d'essais d'talonnage tels qu'ils sont dfinis aux articles 3.3 et 3.4 de l'Annexe C.1. Les procdures de calcul des rsistances caractristiques dduites des rsultats de tels essais sont celles dfinies l'article 4.2 de cette annexe. Si le march autorise l'valuation des paramtres de charge partir d'essais statiques de chargement non instruments, il dfinit galement les conditions de dtermination des valeurs caractristiques des paramtres de charge des pieux *. Il conviendra de se reporter l'article 4.1 de l'Annexe C1 du Fascicule 62 Titre V du CCTG, modifi ci-aprs (cf. 6 - annexes au texte). * Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 10 C.4.1,11 Principe des justifications C.4.1,12 Etats-limites ultimes Les combinaisons fondamentales et accidentelles considres ici sont celles dfinies respectivement aux articles A.5.2.1 et A.5.2.2 ci-avant. Le tableau prcisant les valeurs de Qmin et Qmax, en fonction des combinaisons d'actions considres est remplac par le suivant : Qmax ELU GEO et STR Qmin Combinaisons durables ou transitoires Combinaisons accidentelles - Qtu (ou Rt;k) / (R .1,20) - Qtu (ou Rt;k) / (R .1,10) Qu (ou Rc;k) / (R .1,20) Qu (ou Rc;k) / (R .1,10) Dans ce tableau le facteur partiel R reprsente le facteur partiel sur la rsistance dont la valeur vaut pour les principaux types de pieux considrs (cf. tableaux A6, A7 et A8 de l'Annexe A de la norme NF EN 1997-1) : 1,1 si le pieu est sollicit en compression ; 1,15 si le pieu est sollicit en traction. C.4.1,13 Etats-limites de service Dans le tableau correspondant du Fascicule 62 Titre V, il faut lire combinaisons caractristiques la place de combinaisons rares (cf. article A.5.3,1 ci-avant). Article C.4.2 Etats limites concernant les matriaux constitutifs de la fondation C.4.2,1 Elments de fondation en bton arm C.4.2,14 Etats-limites de service sous sollicitations normales Les dispositions du prsent article sont remplaces par celles dfinies ci-aprs. Ces dispositions dispensent de prendre en compte un abattement forfaitaire sur le diamtre tel qu'il est indiqu l'article 2.3.4.2 de la norme NF EN 1992-1-1. Les justifications requises par la norme NF EN 1992-2 (Ponts en bton Calcul et dispositions constructives, qui se rfre elle-mme la norme NF EN 1992-1-1) et son annexe nationale (NF EN 1992-1-1/NA ) sont compltes comme suit : la contrainte moyenne de compression du bton sur la surface comprime de celui-ci est limite 0,3. fc (cf. article A.3.1) ; la contrainte de traction des armatures ou des gaines, lorsque ces dernires sont prises en compte dans la rsistance de la section, est limite aux deux tiers de la limite d'lasticit de l'acier. L'attention est attire sur l'importance que revt, pour les lments de fondation du groupe B (cf. article A.3.1,2), la compatibilit entre la dispositions des armatures et la mise en place correcte du bton (cf. clause (2) de l'article 9.8.5 de la norme NF EN 1992-1-1). Il est conseill de veiller bien motiver la classe d'exposition retenue et de s'assurer que les dispositions constructives relatives au ferraillage puissent tre respectes. C.4.2,2 Elments de fondation mtalliques Article C.4.4 Etat limite ultime de stabilit d'ensemble Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 11 Chapitre C.5 Dispositions constructives Article C.5.4 Pieux excuts en place et barrettes C.5.4,1 Dispositions gomtriques C.5.4,2 Armatures C.5.4,22 Constitution et dimensions des cages d'armatures C.5.4,23 Armatures longitudinales Les dispositions de cet article sont remplaces par celles dfinies ci-aprs* : le nombre minimal de barres longitudinales est de 6 et leur diamtre n'est pas infrieur 16 mm ; l'espacement des barres longitudinal ne peut tre infrieur 100 mm entre nus. Sauf disposition diffrente du march, cet espacement ne peut tre suprieur 200 mm ; la section minimale d'armatures longitudinales As,bpmin est donne par le tableau 9.6N de l'article 9.8.5 de la norme NF EN 1992-1-1 repris ci-aprs : Section transversale du pieu Ac Ac 0,5 m2 0,5 m2 < Ac 1,0 m2 Ac > 1,0 m2 Aire minimale d'armatures longitudinales As,bpmin As 0,005 . Ac As 25 cm2 As 0,0025 . Ac * Ces dispositions reprennent et compltent celles de la clause (3) de l'article 9.8.5 de la norme NF EN 1992-1-1. C.5.4,24 Armatures transversales C.5.4,4 Enrobage Les dispositions de cet articles sont remplaces par celles ci-aprs. L'paisseur du bton qui enrobe les armatures est au moins gale : 7 cm pour les pieux, parties de pieux ou barrettes dans le cas gnral ; 4 cm pour les pieux ou parties de pieux comprenant un tubage permanent ou une chemise, cet enrobage tant compt partir de la surface intrieure du tubage ou de la chemise. On notera que les dispositions de l'article C.5.4.22 relatives au diamtre extrieur (ou la largeur) de la cage d'armatures en cas d'utilisation d'un tubage provisoire fixent de fait un enrobage minimal pour les lments de fondations concerns. Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 12 7 - Annexes Annexes au texte Les annexes au texte A D sont applicables, l'exception de l'article 4.1 de l'annexe C.1. qui est modifi comme suit. Annexe C.1. Evaluation des paramtres de charge d'un lment de fondation profonde partir d'essais de chargement statique 4.1 Pieux non instruments* Les dispositions de cet article sont remplaces par ce qui suit. Pour dterminer la valeur caractristique de la rsistance la compression du terrain sous le pieu Rc;k (ou la valeur caractristique de la rsistance du terrain la traction Rt;k) il convient d'appliquer l'quation (7.2) de la clause (8) du paragraphe 7.6.2.2 de la norme NF EN 1997-1. Les valeurs des coefficients de corrlation 1 et 2 sont donns dans le tableau A.9 du paragraphe A.3.3.3.de l'annexe normative A de cette norme. Il est rappel que ce type d'essai ne peut convenir que dans des configurations particulires (cf. article 3.2 de la prsente annexe C1) et qu'en rgle gnrale, l'valuation des paramtres de charge des pieux des ouvrages d'art se fait partir d'essais statiques simples instruments ou d'essais d'talonnage tels qu'ils sont dfinis aux articles 3.3 et 3.4 de la prsente annexe C.1. Les autres paramtres de charge, et notamment les valeurs caractristiques des charges de fluage sont fixs partir d'une interprtation critique des rsultats de ces essais. * Annexes aux commentaires Ces annexes gardent le caractre d'annexes aux commentaires. Note d'information du Stra Ouvrages d'Art n 30 Calcul des ponts aux Eurocodes 13 8 - Annexe complmentaire : Correspondance des notations de la norme NF EN 1997-1 et du Fascicule 62 Titre V du CCTG Seules les principales notations sont indiques ici. Par ailleurs certaines correspondances de notations sont mentionnes dans le texte de cette note ; elles ne sont donc pas ncessairement reprises ici. Notations du F 62 Titre V du CCTG A' Surface comprime d'une semelle A Surface de la base d'un pieu B Largeur (d'un pieu, d'une semelle, d'une barrette) ou diamtre d'un pieu Notations de l'EC 7 Norme NF EN 1997-1 A' Surface effective d'une semelle Ab Surface de la base d'un pieu B ou b Largeur d'une fondation D d Hauteur (d'une fondation) contenue dans le sol Profondeur d'encastrement L L Longueur d'une semelle ou de la section d'une barrette Longueur de la fondation qb;k qu Contrainte de rupture sous la pointe d'un lment de fondation profonde Valeur caractristique de la pression rsistante la base qs (z) qs;i;k Valeur caractristique de la contrainte de frottement latral dans la Frottement latral unitaire limite sur le ft d'un lment de fondation couche i profonde la profondeur z Rb;k Qpu Effort limite mobilisable sous la pointe d'un lment de fondation profonde Valeur caractristique de la rsistance de pointe Rc;d Q Valeur de calcul de la rsistance la compression du terrain sous un pieu l'ELU Rc;k Qu Valeur caractristique de la rsistance la compression du terrain sous Charge limite d'un lment de fondation profonde un pieu l'ELU Qsu Rs;k Effort limite mobilisable par frottement latral sur le ft d'un lment de Valeur caractristique de la rsistance latrale sur le ft d'un lment de fondation profonde fondation profonde Rt;d Pas de notation correspondante Valeur de calcul de la rsistance la traction d'un pieu ou d'un groupe de pieux Rt;k Qtu Charge limite en traction d'un lment de fondation profonde Valeur caractristique de la rsistance la traction d'un pieu ou d'un groupe de pieu V Pas de notation correspondante Charge verticale ou composante normale de la rsultante des actions appliques la base de la fondation Vd Vd Composante de calcul verticale de l'effort appliqu la fondation Valeur de calcul de V x Coefficient "m" relatif la rsistance considre (indice variable) exemple : q Coefficient "m" relatif la contrainte de rupture d'un sol g1 Coefficient "m" relatif tan g2 Coefficient "m" relatif la cohsion R Facteur partiel pour une rsistance facteur partiel pour l'angle de frottement interne (tan ') c' facteur partiel pour la cohsion effective Rdacteurs Gilbert Haiun Stra/CTOA tlphone : 33 (0)1 46 11 32 07 tlcopie : 33 (0)1 45 36 83 07 ml : [email protected] Vivien Darras Stra/CTOA tlphone : 33 (0)1 46 11 34 10 tlcopie : 33 (0)1 45 36 85 10 ml : [email protected] AVERTISSEMENT Document imprim par tlchargement partir des sites web du Stra : - Internet : http://www.setra.equipement.gouv.fr - I 2 (rseau intranet) : http://intra.setra.i2 Directeur de la publication : Jean-Claude Pauc Directeur du Stra L'autorisation du Stra est indispensable pour la reproduction mme partielle de ce document. Rfrence : 0804w ISSN : 1250-8675 La collection des notes d'information du Stra est destine fournir une information rapide. La contre-partie de cette rapidit est le risque d'erreur et la non exhaustivit. Ce document ne peut engager la responsabilit ni de son rdacteur ni de l'administration. Les socits cites le cas chant dans cette srie le sont titre d'exemple d'application jug ncessaire la bonne comprhension du texte et sa mise en pratique. ...
View Full Document

This note was uploaded on 02/15/2012 for the course ECON 101 taught by Professor John during the Spring '11 term at Audencia Nantes Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online