Expérience 1

Exp̩rience 1 - Nom dՎtudiant: Nicolas...

Info iconThis preview shows pages 1–3. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full DocumentRight Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: Nom d’étudiant: Nicolas Charron Numéro d’étudiant: 6390078 Nom et numéro d’étudiant du partenaire: Katherine Noah 6377440 Nom du démonstrateur: Sarah Ouanounou Date : 19 janvier 2012 REMARQUE: Si l’information demandée ci-dessus n’est pas CLAIRE ou n’est pas DONNÉE, votre note du rapport NE SERA PAS GARDER!! Jour du labo (encerclez): mercredi jeudi Semaine (encerclez): 1 2 Rapport du laboratoire Expérience N° 1. La chromatographie analytique sur couche mince et l’extraction des produits chimiques Introduction : La chromatographie est composée par deux phases : stationnaire et mobile où les composés sont séparés puisqu’ils ont chacune des coefficients de partition différents. Dans la phase mobile, une petite différence dans les coefficients de partition différents sera amplifiée puisque les interactions augmentent avec le temps d’élution. Ils sont amplifiés en changeant la polarité du solvant puisque le mélange est un composé constitué d’un solvant polaire et non- polaire. Donc, les composés les plus polaires vont interagir avec la phase le plus polaire et élués en derniers. La chromatographie en phase liquide est souvent le plus utilisée et est constituée de quatre types : liquide-solide; liquide-liquide; exclusion et à échange d’ions. Cependant, la phase liquide-solide ou adsorption est le plus utilisé et on le considère comme la phase polaire tandis que la phase mobile est considérée comme non-polaire. En laboratoire, l’adsorbant le plus employé est le gel de silice. La plaque CCM indique quand les réactions sont effectuées et démontre la pureté des mélanges. Elle a souvent une mince couche de gel de silice (phase stationnaire) et est liée à une plaque en aluminium. L’échantillon à séparer est appliqué sous forme de gouttelette près du bas du gel de silice et la plaque est ensuite mît dans un réservoir de développement qui contient un solvant (phase mobile). L’action capillaire attire le solvant jusqu’au haut du gel de silice de phase stationnaire, ceci est le processus d’élution. On détermine la position des composantes avec un processus nommée : visualisation en développement où on visualise les plaques sous une lumière UV. On rajoute un colorant à chaque plaque pour nous permettre de différencier certaines propriétés. Le CCM est décrit par la valeur R f qui est : le déplacement du composé (d 1 ), divisé par le déplacement du solvant (d 2 ). Les molécules non-polaires se dirigent très vite à travers du gel de silice et auront une grande valeur de R f . Contrairement aux molécules non-polaires, les molécules polaires se dirigent lentement à travers du gel de silice et auront une petite valeur de R f ....
View Full Document

This note was uploaded on 03/21/2012 for the course BIO 3170 taught by Professor Chapleau during the Spring '12 term at University of Ottawa.

Page1 / 11

Exp̩rience 1 - Nom dՎtudiant: Nicolas...

This preview shows document pages 1 - 3. Sign up to view the full document.

View Full Document Right Arrow Icon
Ask a homework question - tutors are online