Exercice 3 un moteur synchrone triphas 8 ples est

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: Le rayon de ce cercle dépend de la puissance électromagnétique : 4 - PemR > 0 V2 Pem < 4R = Pem.max. Il existe une puissance électromagnétique limite à l'utilisation d'un moteur synchrone, pou une tension d'alimentation donnée. La droite Oω sépare les fonctionnements stables des fonctionnements instables. EXERCICES Exercice 1 Une machine synchrone M1, triphasée, tétrapolaire, couplage étoile, 115 V/phase, 50 Hz, 30 kVA. Les essais réalisée sur cette machine, entraînée à la vitesse de synchronisme, ont donné les résultats suivants : - à vide E(J) entre phase et neutre. - en court-circuit : I=45 A, J=4,4 A. - en courant déwatté : I=45 A, V=115 V et J=9,5 A. La résistance d'une phase de l'induit est R=0,12 Ω. 1) Quelle est la vitesse de synchronisme. 2) L'alternateur débite un courant I=57,9 dans un récepteur triphasé équilibré, constitué par 3 impédances inductifs identiques Z=1,59+j1,19 branchées en étoile. Déterminer l'excitation nécessaire J pour réaliser ce fonctionnement. 3) On se place dans l'hypothèse de Bhen Eschenburg et on prendra une valeur moyenne de la réactance synchrone £ω=1Ω...
View Full Document

This note was uploaded on 11/27/2012 for the course GE 42 taught by Professor Bilel during the Spring '12 term at École Centrale Paris.

Ask a homework question - tutors are online