Q 3vi sin q 3vi eo v li en compensateur synchrone

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: plifié de Blondel La résistance des enroulements d'induit est négligeable devant la réactance de Bhen Eschenburg (R<<Lω). Le diagramme vectoriel simplifié est représenté sur la figure III.7. _ Tous les fonctionnements correspondant à des vecteurs E o d'extrémités situés sur la droite ∆1 sont des fonctionnements à même puissance absorbée. Si l'on admet que les pertes du moteur sont pratiquement constantes (à V=cte et f=cte), la droite ∆1 est le lieu des fonctionnements équipuissance mécanique et équicouple moteur. La ∆'1 est le lieu des fonctionnements équipuissance réactive absorbée associée à Q1. On pourrait graduer l'axe O'x' en puissance active et l'axe O'x en puissance réactive. Lorsque c' est situé entre O et O', le moteur absorbe de la puissance réactive (cosϕ AR), alors qu'il en fournit au réseau lorsque c' est entre O' et x. Le diagramme bipolaire de Blondel (2 pôles O et O') permet donc, connaissant V, la charge (sa puissance active aux pertes près) et cosϕ, de déterminer l'intensité de courant et la valeur de Eo, donc du courant d'excitation J. _ I2 O _ V c ϕ1 _ ωI jL ϕ1 _ E2o limite de stabilité A1 Q1 x _ 2 ωI...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online