Anatole France - Pierre Noziere

puis il haussa les epaules comme pour secouer les

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: t l'ecrivain public. Il est maigrichon et palot. Ca ne fera pas un fameux soldat.” Mme Mathias contemplait le vieil ecrivain public avec des yeux ardents de tendresse; elle lui dit d'une voix souple, que je ne lui connaissais pas: “Eh! ben? comment vas−tu, Hippolyte? —Oh! dit−il, la sante n'est pas mauvaise. Le coffre est bon. Mais les affaires ne vont pas. Trois ou quatre lettres a cinq sous piece, le matin. Et c'est tout ...” Puis il haussa les epaules, comme pour secouer les soucis, et, tirant de dessous la table une bouteille et des verres, il nous versa du vin blanc. “A ta sante, la vieille! —A ta sante, Hippolyte!” Le vin etait piquant. En y trempant mes levres, je fis la grimace. “C'est une petite demoiselle, dit le vieillard. A son age, j'etais deja porte sur le vin et les amours. Mais on ne fait plus des hommes comme moi. Le moule en est brise.” Puis, me posant lourdement la main sur l'epaule: “Tu ne sais pas, mon ami, que j'ai servi le petit caporal et fait toute la cam...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online