Anatole France - Pierre Noziere

A la nouvelle de la capitulation de rouen les mobiles

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: e filer leur artillerie par ces chemins, pendant que l'infanterie, se portant sur la grande route, tentait d'enlever le passage de vive force. Apres une heure d'une fusillade tres nourrie, ils se debanderent et, se jetant dans tous les sens a travers bois, ils pousserent dans la direction de Pacy. Ils perdirent, tant dans le combat que dans leur retraite desordonnee, cent cinquante soldats et plusieurs officiers, et ils abandonnerent douze fourgons charges de vivres et de munitions. Pendant trois jours, l'ennemi ne donna pas signe de vie. Ceux des mobiles de l'Ardeche qui etaient restes a Bernay arriverent a Vernon, ou les trois bataillons se trouverent reunis. Dans la matinee du 26, la 6e compagnie du 3e bataillon, de grand'garde a deux cents metres en avant de la foret, sur la route d'Ivry, au hameau de Cantemarche, fut subitement assaillie par une colonne de huit cents hommes. Malgre la soudainete de l'attaque et le nombre des ennemis, les mobiles firent bonne contenance. Mais, s'apercevant que la position allait etre tournee, ils battirent e...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online