Anatole France - Pierre Noziere

Aucun helleniste ne maccompagne ici pour me

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: re le rendez−vous des morts pieux qui voulaient dormir dans l'ile des Sept−Sommeils. Autrefois, un esprit venait, d'une voix forte Appeler, chaque nuit, un pecheur sur sa porte. Arrive dans la baie, on trouvait un bateau Si lourd et si charge de morts qu'il faisait eau. Et pourtant il fallait, malgre vent et maree, Le mener jusqu'a Sein, jusqu'a l'ile sacree... Ici l'on conte encore que, sur ce rivage, les ames en peine se promenent en pleurant, tandis que les ossements des naufrages frappent aux portes des pecheurs pour demander la sepulture. Et c'est une vive croyance chez les paysans que, pendant la nuit du deux novembre, au jour fixe par l'Eglise pour la commemoration des fideles defunts, les ames des naufrages s'amassent en nuees epaisses sur le rivage de la baie, d'ou s'eleve une clameur lamentable. Alors les morts, dit−on, reviennent sur la terre, “plus nombreux que les feuilles qui tombent des arbres, plus serres que les brins de l'herbe qui pousse dans les champs.” Tandis que nous mar...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online