Anatole France - Pierre Noziere

Badinguet passait quelquefois a pied devant letalage

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: er sur la chose publique. A cet egard, il vecut ainsi qu'un homme de Plutarque. D'ame genereuse, passant ses journees en plein air, dejeunant et soupant sur un banc, il s'etait fait des moeurs dignes d'un Athenien. La grandeur et la felicite de sa patrie faisaient le souci de toutes ses heures. L'empereur, en vingt ans de regne, ne put le contenter une fois. M. Debas declamait contre le tyran avec une eloquence naturelle ornee de lambeaux de rhetorique, car il avait des lettres et lisait parfois ses livres qu'il ne vendait jamais. Bien qu'il eut le gout noble, il donnait souvent a ses indignations un tour familier. N'etant separe que par la riviere du palais sur lequel le drapeau tricolore annoncait la presence du souverain, il se trouvait, par le voisinage, sur un pied d'intimite avec celui qu'il appelait le locataire des Tuileries. Badinguet passait quelquefois a pied devant l'etalage de M. Debas. M. Octave Uzanne nous a garde le souvenir d'une promenade que Napoleon III, au debut de son principat, fit, en compagnie d'un aide de c...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online