Anatole France - Pierre Noziere

Cependant je fus en butte a des vexations sans nombre

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: e facon que je n'entendisse point ce qu'il disait. Et quand je lui demandais avec timidite quelques eclaircissements, il feignait de ne point m'entendre, et peut−etre en effet ne m'entendait−il point. Il ne me fallut pas beaucoup de temps pour comprendre que j'etais importun et je ne me melai plus aux familiers de l'abbe Simler. Cette disgrace me causa quelque chagrin. Les plaisanteries de mes camarades m'agacerent a la longue. J'appris a rendre, avec usure, les coups que je recevais. C'est un art utile. J'avoue a ma honte que je ne l'ai pas du tout exerce dans la suite de ma vie. Mais quelques camarades que j'avais bien rosses m'en temoignerent une vive sympathie. Ainsi, par la faute d'un tailleur inhabile, j'ignorerai toujours l'histoire du pretre et de l'araignee. Cependant je fus en butte a des vexations sans nombre et je me fis des amis, tant il est vrai que, dans les choses humaines, le bien est toujours mele au mal. Mais, en ce cas, le mal pour moi l'emportait sur le bien. Et cette tunique etait inusable. En vain j'essayai de la mett...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online