Anatole France - Pierre Noziere

Anatole France Pierre Noziere

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: mme, et meme bon homme. Mais chez lui le chagrin tenait de la surprise: la surprise est passagere. Le simple Champdevaux ne restait afflige que le temps de frotter avec ses poings ses petits yeux ecarquilles. Il avait epouse une jeune personne bien elevee, encore plus petite que lui, courte, toute en joues, et qui lui ressemblait comme une soeur. Il l'aimait. Elle mourut. Il en fut etonne. Et, cette fois, l'etonnement dura. Il pleurait comme un enfant; les larmes faisaient peine a voir sur cette face heureuse. Un bon pretre, ami de la famille, essaya de le consoler. “Dieu vous l'avait donnee, Dieu vous l'a reprise, disait−il. —Je n'aurais jamais cru ca de lui", repondit Champdevaux. Trois mois plus tard, passant par Tours ou il habitait, j'allai le voir. C'etait le printemps. Je le trouvai qui, coiffe d'un large chapeau de paille, arrosait les plates−bandes dans son jardin ou il semblait avoir lui−meme pousse. Il posa son arrosoir, me serra la main en tournant vers moi, sans rien dire, son bon visage placide; il me suppliait du regard d'ecarter les pensees affligeantes. LIVRE DEUXIEME. NOTES ECRITES PAR PIERRE NOZIERE EN MARGE DE SON GROS PLUTARQUE. 41 Pierre No...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online