Anatole France - Pierre Noziere

Cetait enfin lui reprocher de vous faire tort de la

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: e pouvoir vous accorder ce que vous me demandez, monsieur, repondit Onesime avec une politesse glaciale. —Vous ne pouvez me faire cinq du cent en sus de la remise ordinaire? Vous plaisantez! —Non, monsieur, je ne plaisante pas. —Votre papa, lui, me la ferait tout de suite, ma petite reduction. Il m'accorde toutes les remises que je lui demande. Il ne refuse rien a son vieil ami Peignot. Voila un brave homme, le papa Dupont! —Brisons la, monsieur, dit Onesime en se levant. Apres ce que vous venez de me dire, je ne puis plus communiquer avec vous que par l'intermediaire de deux de mes amis. —Qu'est−ce que vous dites? demanda le Dijonnais, dont l'ame innocente se remplissait de surprise. —Je dis, monsieur, que j'aurai l'honneur de vous envoyer mes temoins, qui se feront un devoir de se mettre a la disposition des votres. —Je ne vous comprends pas. —C'est donc, monsieur, que je n'ai pas parle avec assez de clarte. Veuillez m'en excuser. Je vous envoie mes temoins parce que vous avez insulte mon pere. —Moi, insulter votre pere, un ami de dix ans, un confrere que j'estime, que j'honore! Vous n'etes pas dans votre bon se...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online