Anatole France - Pierre Noziere

Ceux qui croient rendre les hommes meilleurs en les

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: qui etait en 1801 une belle enfant vetue d'un fourreau de mousseline blanche, plutot que pour vous et moi qui n'etions pas nes. C'est pourquoi je suis tente de croire que le Merite des Femmes etait un poeme excellent et qui s'est gate depuis. Autrement, je ne m'expliquerais pas que ma grand'mere y eut fait secher des fleurs. Il est vrai que je ne sais pas au juste a quoi elle pensait en lisant le Merite des Femmes. Elle ne pensait peut−etre pas a ce qu'elle lisait. Elle avait peut−etre plus a dire a son petit livre que son petit livre n'avait a lui dire. Mais les poetes sont coutumiers de pareilles confidences; nous ne les aimerions pas tant s'ils n'etaient pas faits pour nous ecouter plus encore que pour nous parler. Ils sont des confidents quand ils ne sont pas des entremetteurs. Ce qu'il y a de vraiment aimable dans le Merite des Femmes, ce sont les fleurs qu'y mit ma grand'mere. LIVRE DEUXIEME. NOTES ECRITES PAR PIERRE NOZIERE EN MARGE DE SON GROS PLUTARQUE. 40 Pierre Noziere *** La raison,...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online