Anatole France - Pierre Noziere

Debas qui ne fut point des plus prosperes et dont je

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: es bouquinistes ne tarderent pas a reprendre possession des quais. Nourri sur le quai Voltaire, je les ai connus dans mon enfance, heureux et tranquilles. M. de Fontaine de Resbecque les celebrait alors dans un petit livre dont j'ai oublie le titre, ce qui est pour moi un grand sujet de confusion. Le baron Haussmann, qui aimait excessivement la regularite des lignes, pensa les chasser pour rendre les pierres des quais plus nettes. Mais on lui fit entendre raison. Et les etalagistes n'eurent plus d'ennemis que le “chien du commissaire” qui venait parfois, inattendu, mesurer la longueur des etalages, et s'assurer qu'elle n'excedait pas celle du terrain concede. On assure qu'ils etaient enclins a usurper. Je les ai pourtant tenus pour fort honnetes gens. Il me fut donne de connaitre assez particulierement l'un d'eux, M. Debas, qui ne fut point des plus prosperes, et dont je ne puis me rappeler le souvenir sans attendrissement. II VII. MONSIEUR DEBAS 24 Pierre Noziere Durant plus d'un demi−siecle, il posa ses boites sur le parapet du qui Malaquais, vis−a−vis de l'hotel d...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online