Anatole France - Pierre Noziere

Elle ne pensait peutetre pas a ce quelle lisait elle

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: , qui inquieta par d'incessantes attaques et mit trois fois en peril le gouvernement de Juillet. LIVRE DEUXIEME. NOTES ECRITES PAR PIERRE NOZIERE EN MARGE DE SON GROS PLUTARQUE. Je feuilletais dernierement le Merite des Femmes, dans un joli exemplaire relie en maroquin cerise et dore sur tranches, qu'on a trouve, apres la mort de ma grand'mere, dans le secretaire ou cette excellente femme gardait ses plus chers souvenirs. La tranche est usee aux beaux endroits, et il y a des fleurs sechees entre des feuillets. Il est certain que ma grand'mere, du temps qu'elle etait jeune, lisait ce poeme avec attendrissement. Elle y voyait ce que je n'y vois pas. C'etait pour elle la source vive et l'haleine embaumee. Il serait absurde de lui donner tort. La gracieuse creature savait ce qu'elle lisait. Elle etait jeune, et le livre etait frais. Bien qu'il ecrivit l'oeil fixe sur la posterite (il l'a dit lui−meme, et c'est l'attitude qu'il garde en son portrait), Gabriel Legouve avait sans doute compose son poeme pour ma grand'mere,...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online