Anatole France - Pierre Noziere

En ce jour de printemps elle prit un chemin

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: s. Elle ne me conduisit pas vers ces boulevards calmes et tristes d'ou l'on voit, au−dessus des lignes poudreuses des arbres, le dome dore sous lequel est couche dans son tombeau rouge Napoleon; elle ne me conduisit pas vers les avenues monotones ou elle se plaisait, assise sur un banc, a causer avec quelque invalide, tandis que je faisais des jardins dans la terre humide. En ce jour de printemps, elle prit un chemin inaccoutume, suivit des rues encombrees de passants et de voitures, bordees de boutiques ou s'etalaient des objets innombrables et divers, dont j'admirais les formes sans en concevoir l'usage. Les pharmacies surtout m'etonnaient par la grandeur et l'eclat de leurs bocaux. Quelques−unes de ces boutiques etaient peuplees de grandes statues peintes et dorees. Je demandai: “Quoi c'est, m'ame Mathias?” Et Mme Mathias me repondit avec la fermete d'une citoyenne nourrie dans les faubourgs de Paris: “C'est rien, c'est des bons dieux.” Ainsi, dans ma tendre enfance, tandis que ma mere m'inclinait doucement au culte des images, Mme Mathias m'en...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online