Anatole France - Pierre Noziere

Et ulysse qui avait vu par les mers tant de

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: s deesses et des magiciennes, est devore du desir de revoir enfin son ile, sa femme et son fils. Tiresias, qui errait parmi les morts, son baton augural a la main, etait un personnage extraordinaire; et l'on comprend qu'Ulysse soit alle le consulter jusque dans l'ile des Cimmeriens. Tiresias n'a point, il est vrai, dans l'Odyssee, une physionomie bien distincte. Il ressemble, dans ce poeme, aux magiciens des Mille et une Nuits et a tous les sorciers de nos contes populaires. Mais il etait fameux parmi les vieux Hellenes comme Merlin l'Enchanteur chez les Bretons, et, des que l'imagination des Grecs se delia au sortir de l'enfance, les poetes conterent mille merveilles de l'antique devin. A les en croire, devenu femme pour avoir separe de sa baguette deux serpents unis, il reprit ensuite sa premiere forme; mais le souvenir de sa metamorphose lui donnait une experience singuliere sur des points delicats. Aveugle, il comprenait le langage des oiseaux et voyait les choses futures. Il vecut, plein de sagesse, sept ages d'hommes,...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online