Anatole France - Pierre Noziere

Et il sortit accable dune sorte detonnement et

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: ns, jeune homme! —Vous l'avez insulte, monsieur, en declarant qu'il pouvait vous faire une reduction sur le tarif de ses marchandises, ce qui etait insinuer que ses benefices sont excessifs et par consequent iniques, puisqu'il peut, selon vous, les reduire sur votre demande. C'etait enfin lui reprocher de vous faire tort de la difference, dans le cas ou vous ne la reclameriez pas, et l'accuser d'indelicatesse a votre prejudice. Vous l'avez donc insulte. Je crois m'etre, cette fois, suffisamment explique.” XI. ONESIME DUPONT 39 Pierre Noziere En entendant ces paroles, le Dijonnais ouvrait une bouche et des yeux tout ronds. L'impossibilite ou il se trouvait de rien comprendre a ces raisons l'accablait, et ce qui l'effrayait le plus, c'etait le calme et la douceur avec lesquels elles etaient deduites. Onesime Dupont lui parlait, en effet, de cette voix lente et melodieuse avec laquelle il devait plus tard soutenir dans les clubs et a l'Assemblee nationale les motions les plus terrifiantes. “Jeune homme, dit en palissant le marchand de Dijon, l'un de nous deux est fou, cela est certain et necessaire. Mais je crois fermement—et je jurerais au besoin—que c'es...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online