Anatole France - Pierre Noziere

Il est de ces morts qui nayant point ete ensevelis

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: malheureux infiniment de vivre et de savoir. Sa tristesse s'exhala un jour en une plainte sublime: “O Zeus, pere et roi, s'ecria le vieux devin, pourquoi ne m'as−tu pas donne une vie plus courte et ma part de l'ignorance humaine? Ce n'est pas par bienveillance que tu as prolonge ma vie jusqu'au terme de sept generations mortelles.” Afin de le rendre plus tragique, les poetes nous montrent Tiresias gardant chez les morts sa science qui lui etait amere. Il va sans dire qu'on ne trouve pas trace dans le Nekyia d'une melancolie si profonde. Le tres vieil aede qui a invente la plus grande partie du Livre XI ne s'inquietait pas plus que ma Mere l'Oie des tristesses qui accompagnent la meditation et la connaissance. Il avait cette idee que les morts sont bien morts. “Helas! dit Achille, il est dans la demeure de Hades des ames et des fantomes, mais ils sont prives de sentiment.” Telle etait la croyance tres simple de ces temps heroiques. Pour notre chanteur errant, Tiresias, tout devin qu'il etait sur la terre, partage sous la terre l'insensibilite commune a tous les morts. Il ne voit ni n'entend. V. EN BRETAGNE 78 Pierre Noziere Mais Ulysse, instruit par la magicienne Circe dans l'art de la necromancie, connait le moyen de rendre aux ombres, du moins pour un moment, la force de pense...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online