Anatole France - Pierre Noziere

Il me semble quon ne peut voir un de ces clochers

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: origine de ces trois bottes de cresson. Un jour Louis IX, disaient−ils, etant venu dans nos murs par un temps tres chaud, avait grand soif. On lui servit une salade de cresson qu'il trouva bien fraiche et qu'il mangea avec plaisir. Pour prix de cette salade, le roi mit trois bouquets de cresson sur l'ecu de sa bonne ville. Je ne vous surprendrai point si je vous dis que les savants d'aujourd'hui ne donnent aucune creance a cette tradition. Ils ont vu des sceaux du XIIIe siecle, et ils savent qu'alors les armes de la ville et chatellenie n'etaient pas les armes qu'on voit maintenant. Celles−ci datent du XIVe siecle. Lors de la guerre de Cent Ans, la petite ville eut beaucoup a souffrir et fit vaillamment son devoir. Il advint qu'un jour, elle fut pres de tomber par surprise aux mains des Anglais. Mais un homme de la contree s'introduisit dans la place, deguise en paysan, et portant sur son dos une charge de legumes. Il avertit les defenseurs, qui se tinrent sur leurs gardes et repousserent l'ennemi. Les erudits du pays croient que c'est de ce jour que trois bottes de cresson prirent place sur l'ecu de la ville. J'y consens, pour leur faire plaisir, et parce que...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online