Anatole France - Pierre Noziere

Ils furent eblouis a sa vue elle parla sa bouche

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: cheval syrien et aux lames de Damas, et un grand cri jaillit comme une flamme de sa poitrine. Mais tous trois repousserent les presents du calife. En vain le gardien de la prison, qui etait un vieillard abondant en discours, leur conta les plus beaux apologues arabes pour leur persuader de quitter la foi chretienne; ils ne se laisserent pas seduire par des contes ingenieux, non plus que par l'exemple d'un baron normand qui, s'etant fait adorateur de Mahom, vivait a Smyrne de fruits confits, avec une douzaine de femmes qu'il vendait quand elles ne lui plaisaient plus. Par tout ce qu'on lui rapportait de leur constance, le calife vit bien que les trois fils de Mme d'Eppes ne viendraient a la religion sarrasine ni par la peur des supplices ni par l'appat des richesses et des voluptes. Il se flatta de les y amener par la dialectique. Il leur envoya dans leur cachot les plus savants docteurs arabes qui leur tenaient chaque jour les raisonnements les plus subtils. Ces docteurs connaissaient Aristote; ils excellaient dans la mathematique, dans la medecine et dans l'astronomie. Les trois fils de Mme d'Eppes ignoraient l'astronomie, la medecine, la mathematique et les ouvrages d'Aristote, mais ils...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online