Anatole France - Pierre Noziere

Le saviezvous et lavezvous mis dans votre grande

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: bablement il traversa l'Ocean dans une auge de pierre, car tel etait alors l'usage des saints de la Grande−Bretagne. Ayant aborde a Plogoff, il se fit ermite dans la lande, et, la, parmi les oeillets sauvages, les rosiers nains et les petites immortelles qui fleurissent au ras du sol, sous le ciel charge de nuages pareils aux visions des Ecritures et sillonne par le vol des oiseaux de mer dont quelques−uns sont les ames des trepasses, il louait le Seigneur, se livrait a la contemplation et parfois, entrant en extase, penetrait profondement dans la connaissance des choses tant visibles qu'invisibles. Aussi n'est−il pas surprenant qu'il recut, par une voie mysterieuse, des nouvelles de ce monde dont il vivait separe. Il est certain qu'il apprit avant tous les habitants d'Audierne et de Plogoff la sanglante bataille de Camlan, et la mort d'Arthur que son epee enchantee n'avait pu defendre des coups d'un chevalier felon. Saint Collidor apprit par une voie non moins mysterieuse que Lancelot du Lac aimait l'epouse d'Arthur, la belle reine Genievre. Et (ce que Colledoc n'ignorait pas non plus) Lancelot etait la fleur des chevaliers. Nourri sur les genoux d'une fee, il en gardait un...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online