Anatole France - Pierre Noziere

Leclerc jeune etait vieux cetait un petit homme

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: Voltaire, dans la poussiere des livres et des bibelots, au milieu des bouquineurs et des fureteurs de toute sorte, j'ai connu tout enfant des amateurs de faience, d'armes, d'estampes, de medailles. J'en ai connu qui ne cherchaient que des ouvrages en fer et j'en ai connu qui ne cherchaient que des ouvrages en bois; j'ai connu des bibliophiles et des bibliomanes; et je n'ai point vu qu'ils meritassent les railleries du vulgaire. Je puis vous assurer que tous ces gens singuliers ont le gout delicat, l'esprit orne, les moeurs douces; et mon amitie pour les bonnes gens qui mettent toutes sortes de choses dans leurs armoires date des premiers jours de ma vie. Du temps que j'etais le plus maigre, le plus timide, le plus gauche et le plus reveur des rhetoriciens, je passais avec delices mes jours de conge chez Leclerc jeune, qui vendait alors des armures anciennes dans une petite boutique basse du quai Voltaire. Leclerc jeune etait vieux. C'etait un petit homme herisse, boiteux comme Vulcain, qui, ceint d'un tablier de serge, limait du matin au soir des armes serrees dans un etau, sur le bord de son etabli. Il polissait sans cesse d'antiques epees qui, desormais innocentes, devaient, au sortir de ses mains, a...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online