Anatole France - Pierre Noziere

Les bateaux de saintvalery de cayeux courront des

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: renant leurs modeles sous leurs yeux. Les grandes pelisses ont passe par heritage des meres aux filles, et quelques−unes ont vu peut−etre d'un siecle d'humbles douleurs. Les jeunes Valericaines dedaignent aujourd'hui ce vetement traditionnel. Elles portent, aux grands jours de la vie, des chapeaux a la mode de Paris et se croient “braves” avec des mantelets garnis de jais, sur lesquels elles croisent leurs mains rouges. Le cortege entra sous le vieux porche et l'office des morts commenca. Derriere le cercueil, au poele blanc dont les cordons etaient tenus par quatre petits garcons, raidement habilles de gros drap noir, le pere et la mere se tenaient par le bras. L'homme ne pleurait plus. Mais on voyait que les larmes avaient coule longtemps sur le cuir fauve de ses joues. La tete renversee, il sanglotait. Les sanglots secouaient son long collier de barbe brise et ses hautes epaules. Ils donnaient a sa bouche un faux air de sourire, horrible a voir. Cependant il se balancait ainsi qu'un homme ivre, et il melait aux chants des psaumes et au...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online