Anatole France - Pierre Noziere

Loccit p 215 de carnac morbihan le 4 aout du haut

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: ieux recueil des aedes ioniens et j'ouvre le fenetre de la chambre rustique. Je revois dans la nuit la baie des Trepasses. Tout a l'heure, j'etais avec l'antique Ulysse, et j'avais a peine change de monde. Il n'y a pas loin, pour le sentiment, de la Nekyia de l'homeride aux gwerz des bardes de Breiz−Izel. Toutes les vieilles croyances se ressemblent par leur simplicite. Ces legendes immemoriales des trepasses sont restees peu chretiennes dans la chretienne Bretagne. La croyance a la vie future y est aussi obscure et flottante que dans l'epopee homerique. Pour l'Armoricain comme pour l'Hellene primitif, les morts trainent languissamment un reste d'existence. Les deux races croient egalement que, si les corps ne sont pas rendus a la terre maternelle, les ombres de ces corps errent en se lamentant et supplient qu'on leur donne la sepulture. L'ombre d'Elpenor demande un tombeau a Ulysse; les naufrages de l'Iroise viennent frapper avec leurs ossements les portes des pecheurs. Dans le monde celtique co...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online