Anatole France - Pierre Noziere

Nous fumes lun envers lautre dune extreme reserve il

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: Je songeais a ses jolis yeux bleus, et j'etais vraiment desole que sa taille ne fut pas aussi jolie que ses yeux. Le lendemain, je me reveillai par un grand soleil, avec la langue seche et la peau brulante. Surtout je souffrais de ne pouvoir me rappeler ce que j'avais dit la veille a Mme Planchonnet, et j'avais tout lieu de croire que c'etaient des sottises. Ma tante ne me cacha pas qu'elle considerait ma rentree tardive comme un manque d'egards pour sa maison. Quand je lui revelai fierement que j'avais fait recevoir ma Clemence Isaure a l'Independant, elle se facha tout rouge, et m'envoya sur−le−champ retirer le manuscrit, afin de prevenir le malheur d'une insertion dont la seule idee la terrifiait. J'allai donc, la tete basse, redemander mon oeuvre a Planchonnet, qui me la rendit d'une ame egale, comme il l'avait prise. “Qu'est−ce que vous faites ce soir? me dit−il. Venez donc diner a la maison. Nous mangerons les restes.” Je refusai, en consideration de ma tante. Quelques jours apres, je fis une visite a Mme Planchonnet, que je trouvai...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online