Anatole France - Pierre Noziere

Nous vidames ainsi un nombre que jignore de ix madame

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: llee par Mme Planchonnet, apportait des plats et des plats encore: tourtes, rotis, pates, fricassees et d'enormes volailles que notre hote, sa serviette sous le menton, la fourchette a trois dents d'une main, et de l'autre le couteau a manche en pied de biche, faisait placer devant lui, en montrant toutes ses dents et en roulant des yeux terribles au milieu des poils de son visage. Les coudes arrondis, il decoupait avec facilite les chairs blanches ou noires, servait lui−meme largement ses petits, sa femme et son convive, et disait, avec un rire affreux, des choses innocentes. Mais c'etait en versant a boire qu'il montrait toute sa magnificence d'ogre bon enfant. De ses enormes bras, il tirait par le goulot, sans se baisser, quelqu'une des bouteilles amassees a ses pieds et versait des rouges−bords a sa femme qui refusait en vain, aux enfants deja endormis, une joue dans leur assiette, et a moi, malheureux, qui avalais sans gouter, les vins rouges, roses, blancs, ambres ou dores, dont il proclamait, d'une voix joyeuse, l'age et le cru, sur la foi de l'epicier qui les lui...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online