Anatole France - Pierre Noziere

Plus loin nous voyons luire comme un feu rouge le cap

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: une plage pale, que creuse une mer blanche d'ecueils. C'est la baie des Trepasses. Ici, sur le promontoire qui s'avance entre deux cotes semees d'ecueils, finit la terre. Au bout de l'etroit sentier dans lequel nous nous engageons, la mer deferle, et deja l'embrun nous enveloppe. Devant nous, l'Ocean, ou le soleil se couche dans un lit de flammes, etend au loin la nappe magnifique de ses eaux, que dechirent ca et la les rochers noirs, fleuris d'ecume, et sur laquelle l'ile de Sein, sombre et basse, dort au ras des lames. C'est l'ile sainte des Sept−Sommeils ou l'on dit que vivaient les vierges prophetiques. Mais ces creatures extraordinaires ont−elles jamais existe ailleurs que dans l'imagination des hommes de mer? Les matelots n'ont−ils pas pris, de loin, pour les robes blanches des pretresses les mouettes posees au soleil sur les rochers? Le souvenir de ces vierges est vague comme un reve. On a fouille le peu de terre contenu dans les creux du granit, ou croissent aujourd'hui pour la nourri...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online