Anatole France - Pierre Noziere

Puis il leur fit dire par un de ses vizirs quil leur

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: ntier le royaume de David et de Salomon, qui s'etendait, dit l'Ecriture, de Dan a Bersabee. La garde du chateau de Bersabee fut confiee aux chevaliers de Saint−Jean de Jerusalem, eriges en ordre militaire environ trente ans auparavant, sous le regne de Baudouin 1er. Or, au nombre de ces chevaliers etaient trois freres de l'illustre maison d'Eppes, en Picardie, dont l'aine ne sommait le chevalier d'Eppes, le second le chevalier de Marchais, et le plus jeune le chevalier aux armes blanches. Mme d'Eppes, leur mere, possedait de grandes et belles terres dans le pays de Laon. Mais ils avaient pris la croix du pelerin et porte dans la terre sanctifiee par le sang de Jesus la banniere d'Eppes aux alerions d'or. Et parce que leur prudence et leur courage etaient connus, Foulques d'Anjou leur avait designe pour poste le chateau de Bersabee qui, situe a seize milles d'Ascalon, etait sans cesse menace par les Sarrasins. En effet, Ascalon, ancienne ville des Philistins, etait au pouvoir du calife d'Egypte, qui y envoyait quatre fois l'an, par terre ou par mer, des armes, des vivres et des troupes fraiches. La population de cette ville etait nombreuse et toute guerriere. Chaque enfant male recevait des sa naissance, sur le tresor du calife, la paye d'un soldat en campagne. La garnison, composee de soldats tres farouches, faisait des sorties frequentes. Un jour, les trois fils de Mme d'Eppes, tandis qu'ils che...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online