Anatole France - Pierre Noziere

Puis il se mit a baiser tendrement ce medaillon le

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: it, je fus mis de faction sous les fenetres du roi, et ce que je vis cette nuit−la, je ne l'oublierai jamais. “Tout etait dans l'ordre; le drapeau flottait sur le chateau. Le capitaine de la compagnie, qui avait rang de lieutenant−general, dormait dans son lit, les cles sous son traversin. Le cri des grillons dechirait le grand silence de la nuit, et la lune levee au−dessus des arbres argentait les allees du parc desert. Le mousquet au bras, je revais, contre le perron, a mes affaires et a mes plaisirs. Tout a coup, je vis la fenetre de la chambre ou couchait le roi s'ouvrir et Charles X paraitre sur le balcon, en bonnet de nuit a rubans et en robe de chambre a ramages. La clarte blanche du ciel coulait sur ses grands traits aimables et nobles. La bouche entr'ouverte, a sa coutume, il avait un air triste que je ne lui connaissais pas. Il regarda tour a tour longuement la lune montee au zenith et quelque chose qu'il tenait dans le creux de la main gauche et qui me parut etre un medaillon. Puis il se mit a baiser tendrement ce medaillon, le bras droit tendu vers l'astre qu'il semblait prendre a temoin. Des larmes coulaient s...
View Full Document

This note was uploaded on 12/08/2012 for the course ECON 101 taught by Professor M.garibaldi during the Spring '12 term at Grenoble Ecole de Management.

Ask a homework question - tutors are online