Anatole France - Pierre Noziere

Puis tirant de sa poche deux pieces de vingt sous

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: pagne de France. J'etais a Craonne et a Fere−Champenoise. Et, le matin d'Athis, Napoleon m'a demande une prise de tabac. “Je crois le voir encore, l'empereur. Il etait petit, gros, le visage jaune, avec des yeux pleins de mitraille et un air de tranquillite. Ah! s'ils ne l'avaient pas trahi!... Mais les blancs sont tous des fripons.” Il se versa a boire. Mme Mathias sortit de sa muette contemplation et, se levant: “Il faut que je m'en aille, a cause du petit.” Puis, tirant de sa poche deux pieces de vingt sous, elle les glissa dans la main de l'ecrivain public qui les recut avec un air de superbe indifference. Quand nous fumes dehors, je demandai qui etait ce monsieur. Mme Mathias me repondait avec un accent d'orgueil et d'amour: “C'est Mathias, mon petit, c'est Mathias! IV. L'ECRIVAIN PUBLIC 12 Pierre Noziere —Mais papa et maman disent qu'il est mort.” Elle secoua la tete joyeusement. “Oh! il m'enterrera et il en enterrera bien d'autres apres moi, des vieux et des jeunes.” Puis el...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online