Apprendre_l__Electronique_en_Partant_de_Z_ro_-_Niveau_1_-_Le_ons_01___28

Apprendre_l_Electronique_en_Partant_de_Z_ro_Niveau_1_Le_ons_01_28

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: ment le transformateur surchauffera et par conséquent, s’endommagera. Le noyau d’un transformateur Le noyau d’un transformateur n’est jamais constitué d’un bloc de fer compact ou d’un boulon, comme celui que nous vous avons fait installer dans les électroaimants de la leçon numéro 7, car lorsqu’un noyau compact est soumis à un champ magnétique alternatif, il surchauffe sous l’effet des courants parasites qui se déplacent à l’intérieur. Pour connaître la section du noyau, qui correspond généralement au passage qui lui est réservé au centre des bobinages, on mesure la largeur que l’on multiplie par la hauteur (voir figure 233). Nous signalons que la longueur du noyau n’a aucune incidence sur la puissance du transformateur. Formule dans laquelle : - Sec. est la section en millimètres carrés (mm2) du noyau formé par l’empilage des lamelles de tôle en fer, - 0,95 est le coef ficient utilisé pour connaître la section nette (Sn) du noyau, - Weber est la perméabilité en Weber que l’on peut lire dans le tableau 16, - 140 est un nombre fixe. Comme il est rare de connaître la valeur en Weber des lamelles de fer utilisées, on pourra utiliser la formule simplifiée donnée dans le tableau B : Maintenant, à l’aide de ces paramètres, supposons que l’on veuille connaître sa puissance en watt, en ignorant les caractéristiques des tôles utilisées. Solution : Comme première opération, calculons la section du noyau en multipliant L x H : 22 x 38 = 836 mm2 Etant donné que nous voulons utiliser la formule simplifiée, nous élevons à la puissance deux le résultat obtenu : 836 x 836 = 698 896 A présent, divisons ce chiffre par la valeur fixe 13 500 : FORMULE SIMPLIFIÉE 698 896 : 13 500 = 51,77 watts Sec. x Sec. 13 500 Pour terminer, multiplions ce résultat en watts par le coefficient de rendement 0,83 et nous obtenons ainsi : watts = x 0,83 51,77 x 0,83 = 42,96 watts réels Pour neutraliser ces courants, qui réduisent de façon considérable le rendement du transformateur, le noyau s’obtient en superposant de fines lamelles de fer et de silicium, séparées des deux côtés par un oxyde, de façon à parfaitement les isoler les unes des autres. Ces lamelles sont généralement appelées “tôles” (voir figure 231). La puissance réelle en watts La puissance réelle en watts d’un transformateur ne se calcule pas en additionnant les watts débités par chaque secondaire, mais en calculant les dimensions du noyau qui se trouve à l’intérieur du support sur lequel se trouvent les enroulements (voir les figures 233 et 234). Pour calculer la puissance réelle, on utilise généralement la formule donnée dans le tableau A : Ne connaissant pas les caractéristiques exactes des tôles, nous devons considérer que la puissance en watts pourrait être égale à : 51,77 x 0,80 = 41,4 watts Formule dans laquelle : - Sec. est section en millimètres carrés (mm2) du noyau des tôles, - 13 500 est un nombre fixe, -...
View Full Document

This document was uploaded on 09/23/2013.

Ask a homework question - tutors are online