Apprendre_l__Electronique_en_Partant_de_Z_ro_-_Niveau_1_-_Le_ons_01___28

Maxi 300 milliwatts 100 200 50 mhz vcb indique que ce

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: environ 10 fois pour chaque étage. si vous cherchez dans n’importe quel texte apprenant à calculer les valeurs des résistances nécessaires à polariser correctement ce transistor, ou d’autres, vous vous retrouverez immédiatement en difficulté car vous n’aurez à disposition que des formules mathématiques complexes et peu d’exemples pratiques. On pourrait également calculer le premier étage, TR1, pour un gain de 20 fois, et le deuxième étage, TR2, pour un gain de 5 fois, en obtenant ainsi un gain total de : 20 x 5 = 100 fois R3 = valeur de la résistance (en ohm) qu’il faut appliquer entre le Collecteur et la tension positive de l’alimentation. R4 = valeur de la résistance (en ohm) qu’il faut appliquer entre l’Emetteur et la masse. Ib = valeur du courant (en mA) de la Base. Ie = valeur du courant (en mA) de l’Emetteur. Ic = valeur du courant (en mA) du Collecteur. Hfe = c’est le rapport existant entre le courant du Collecteur et le courant de la Base. En appliquant un courant déterminé sur la Base, on obtiendra sur le Collecteur un courant supérieur, égal à celui de la Base multiplié par la valeur Hfe. En pratique, cette augmentation correspond au gain statique de courant du transistor. Si vous ne réussissez pas à repérer la valeur Hfe dans un manuel, vous pourrez la trouver en réalisant le testeur de transistor que nous vous proposerons dans la prochaine leçon. En limitant le gain d’un transistor, on obtient tous ces avantages : La méthode que nous vous enseignons, même si elle est élémentaire, vous permettra de trouver toutes les valeurs nécessaires pour les résistances R1, R2, R3 et R4. - On évite la distorsion. Si on amplifie un signal de façon exagérée avec un seul transistor, les crêtes des demiondes positives ou négatives seront presque toujours “coupées”, et donc, notre signal sinusoïdal se transformera en une onde carrée, provoquant ainsi une distorsion considérable. Ne faites jamais l’erreur, trop souvent commise, de calculer la valeur des résistances de façon à obtenir un gain maximal du transistor. - On réduit le bruit de fond (parasite). Plus un transistor amplifie, plus le bruit de fond produit par les électrons en mouvement augmente, et écouter de la musique avec ce bruit n’est vraiment pas agréable ! Dans la pratique, pour avoir la cer titude que le signal amplifié que l’on prélève sur le Collecteur ne soit jamais “coupé” (voir figure 432), il est toujours préférable de travailler avec des gains très bas, par exemple, 5, 10 ou 20 fois. Si l’amplification est insuffisante, il est conseillé d’utiliser un second étage préamplificateur. - On évite les auto-oscillations. En faisant amplifier au maximum un transistor, celui-ci peut facilement autoosciller en générant ainsi des fréquences ultrasoniques, c’est-à-dire non audibles, qui feraient surchauffer le transistor au point de le détruire. Si l’on veut, par exemple, amplifier un signal...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online