Apprendre_l__Electronique_en_Partant_de_Z_ro_-_Niveau_1_-_Le_ons_01___28

Quune tension de 6 volts ds que lon relche le

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: ctrice, c’est donc la diode 2. DS2 Pour désactiver un triac alimenté par une tension continue, il faut toujours retirer la tension de l’anode 2 par l’intermédiaire de l’interrupteur S1, comme nous l’avons fait pour les thyristors. Figure 535 : On peut donc appliquer sur les diodes DS1 et DS2, soit une tension “continue” avec polarité positive ou négative soit une tension “alternative”, parce que si la diode DS1 n’est pas conductrice, ce sera alors la diode DS2 qui le sera, ou vice-versa. B C A2 S1 P1 G A2 S1 P1 G PILE S1 G A1 PILE A1 PILE A1 PILE DS2 PILE P1 DS1 P1 A A2 - Si on actionne à nouveau l’interrupteur S1, l’ampoule reste éteinte parce que, pour être conducteur, le triac doit à nouveau recevoir une tension d’excitation sur sa gâchette. A2 TRIAC Si on alimente l’anode 2 et la gâchette à l’aide d’une tension positive (voir figure 536), on obtiendra ce résultat : - Lorsqu’on appuie sur le bouton P1, une impulsion positive arrive sur la gâchette, le triac devient alors conducteur et provoque l’allumage de l’ampoule reliée à l’anode 2 (voir figure 536-A). A1 A2 G A1 A2 G Figure 533 : A gauche, le symbole graphique du triac et à droite, tel qu’il est en réalité avec ses trois broches A1 (anode 1), A2 (anode 2) et G (gâchette). Le triac peut être excité en appliquant soit sur sa gâchette, soit sur ses anodes 1 et 2, une tension continue ou alternative, en obtenant dans les deux cas un fonctionnement complètement différent. Le triac alimenté avec une tension continue Si on place, en série sur l’anode 2, une ampoule reliée au positif de l’alimentation, pour rendre ce triac conducteur, on devra appliquer une tension de polarité positive ou négative sur sa gâchette. - Si on désire éteindre l’ampoule, on devra retirer la tension d’alimentation de l’anode 2 en actionnant l’interrupteur S1 (voir figure 536-C). G PILE Le thyristor n’est excité que si une polarité positive se trouve sur son anode et uniquement lorsqu’on applique une tension de polarité positive sur sa gâchette. - Si on relâche le bouton P1, l’ampoule ne s’éteint pas mais reste allumée (voir figure 536-B). A2 PILE Les moins sensibles peuvent être excitées à l’aide d’un courant de 20 ou 30 mA. Figure 536 : Si on dirige le positif d’une pile vers la gâchette d’un triac et le positif d’une seconde pile vers l’ampoule reliée à l’anode 2, il suffira d’appuyer sur le poussoir P1 pour la faire s’allumer (voir A). Si on relâche le poussoir, l’ampoule ne s’éteindra pas (voir B). Pour l’éteindre, il faut retirer la tension qui se trouve sur l’anode 2 par l’intermédiaire de l’interrupteur S1 (voir C). ELECTRONIQUE et Loisirs magazine 226 Cours d’Electronique – Premier niveau LE COURS A2 P1 P1 G PILE PILE A P1 B A2 S1 P1 G TENSIONE ALTERNATIVE A1 - Dès que l’on relâche le bouton P1, l’ampoule s’éteint car, lorsque la sinusoïde de la tension alternative inverse sa polarité, la tension présente sur l...
View Full Document

This document was uploaded on 09/23/2013.

Ask a homework question - tutors are online