Apprendre_l__Electronique_en_Partant_de_Z_ro_-_Niveau_1_-_Le_ons_01___28

Un thyristor et un triac a1 triac si on applique une

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: d’une tension alternative (voir A) et que l’on appuie sur P1, l’ampoule s’allume mais ne s’éteint pas si on relâche le poussoir. Pour éteindre l’ampoule, il faudra ouvrir l’interrupteur S1 (voir B). ELECTRONIQUE et Loisirs magazine 227 Cours d’Electronique – Premier niveau LE COURS Figure 541 : Il existe des thyristors de puissance utilisés dans le domaine industriel ayant la forme d’un boulon. Ces composants sont capables d’alimenter des circuits qui consomment jusqu’à 50 ou 100 ampères. La vis de ce boulon est la cathode (K), la broche la plus longue, l’anode (A) et la plus courte, la gâchette (G). tion de seconde, par une valeur de 0 volt. On obtient alors la même chose que si on ouvrait un instant l’interrupteur S1. Si on alimente seulement la gâchette à l’aide d’une tension alternative et l’anode à l’aide d’une tension continue, comme sur la figure 540, on obtient alors ceci : - Lorsque l’on appuie sur le bouton P1 et que la demi-onde positive de la tension alternative atteint la gâchette, le triac est excité et provoque l’allumage de l’ampoule reliée à son anode. - Si on relâche le bouton P1, l’ampoule ne s’éteint pas car il advient alors la même chose que sur la figure 536B. Figure 542 : Les triacs de puissance ont également un corps semblable à celui des thyristors. Pour savoir si un tel composant est un thyristor ou un triac, il suffit d’alimenter son anode à l’aide d’une tension négative de 12 volts. Si l’ampoule ne s’allume pas (voir figure 529), c’est un thyristor, alors que si elle s’allume (voir figure 537), c’est un triac. Les thyristors et les triacs de puissance Nous avons dessiné, sur les figures 527 et 533, la représentation schématique des thyristors et des triacs en mesure d’alimenter des circuits qui consomment des courants ne dépassant pas 10 ampères, ce qui est le cas le plus fréquent. Il existe des thyristors et des triacs utilisés dans le domaine industriel, capables d’alimenter des circuits qui consomment des courants très élevés de 50 ou même de 100 ampères. Le corps de ces composants de puissance, comme vous pouvez le constater sur les figures 541 et 542, a la forme d’un gros boulon métallique muni de deux broches de sortie. ELECTRONIQUE et Loisirs magazine 228 La partie filetée est, en général, fixée sur un châssis métallique ou sur un radiateur adéquat grâce à un écrou. Sur la par tie supérieure, la broche la plus fine est toujours la gâchette, tandis que la broche la plus grosse est l’anode (A) s’il s’agit d’un thyristor ou bien l’anode 2 (A2) s’il s’agit d’un triac. Pour conclure Dans les prochains cours, nous vous proposerons d’abord un circuit didactique qui vous permettra de mettre en application ce que vous venez d’apprendre puis deux réalisations intéressantes mettant en œuvre thyristors et triacs. Cours d’Electronique – Premier niveau N G. M. NOTES 22 LE ÇO N N° LE...
View Full Document

This document was uploaded on 09/23/2013.

Ask a homework question - tutors are online