Apprendre_l__Electronique_en_Partant_de_Z_ro_-_Niveau_1_-_Le_ons_01___28

Une tension de polarit positive sur la gchette et que

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: on alimente un triac à l’aide d’une tension de 220 volts, on devra relier en série, sur son anode 2, une ampoule ou n’importe quelle autre charge fonctionnant avec une tension de 220 volts. Pour exciter un triac, il faut appliquer sur sa gâchette une tension ou des impulsions capables de lui fournir le courant nécessaire à le rendre conducteur. A A S1 P1 G K ~ S1 G K ~ PILE Signalons qu’un triac de 600 ou 800 volts 10 ampères fonctionne également avec des tensions et des courants inférieurs. On pourra donc l’alimenter avec des tensions de 50, 20, 12 ou 4,5 volts et on pourra relier, sur son anode 2, des circuits ne consommant que des courants de 2, 0,5 ou 0,1 ampères. A PILE Lorsque l’on acquiert un triac, il suffit de vérifier les caractéristiques fournies par le constructeur par rapport aux références marquées sur son corps, pour connaître la tension et le courant maximal avec lesquels il peut travailler, c’est-à-dire pour savoir si le triac peut être alimenté avec une tension de 200, 600 ou 800 volts et si on peut relier des charges qui absorbent des courants de 5, 8 ou 10 ampères sur son anode 2. B PILE Il faut toujours appliquer une tension sur la gâchette pour pouvoir l’exciter, peu importe si elle est de polarité positive ou négative. K PILE L’anode 1 doit toujours être reliée à la masse. On relie toujours l’ampoule ou le moteur que l’on veut alimenter à l’anode 2. G PILE K PILE A PILE comme s’il s’agissait d’un relais, nous avons dessiné deux diodes de redressement placées en opposition de polarité reliées à l’anode, pour vous faire comprendre qu’une diode sert à laisser passer seulement les tensions de polarité positive et l’autre diode, seulement les tensions de polarité négative. Figure 532 : Si on alimente seulement la gâchette à l’aide d’une tension alternative (voir A), en appuyant sur P1, l’ampoule s’allume mais ne s’éteint pas si on relâche le poussoir. Pour pouvoir éteindre l’ampoule, il faudra ouvrir l’interrupteur S1. ELECTRONIQUE et Loisirs magazine 225 Cours d’Electronique – Premier niveau LE COURS Voici en résumé les dif férences existant entre un thyristor et un triac : A1 TRIAC Si on applique une tension négative sur la gâchette, comme sur la figure 537-A, dès que l’on appuie sur le bouton P1, le triac est excité et l’ampoule s’allume à nouveau. PILE PILE G A1 Figure 534 : Un triac se distingue d’un thyristor parce que deux diodes de redressement sont reliées en série sur l’anode et placées en opposition de polarité. Une diode laissera passer seulement les tensions positives et l’autre, seulement les tensions négatives. PILE DS1 Si on inverse la polarité de la pile sur l’anode 2 (voir figure 537-B), en appuyant sur P1, l’ampoule s’allume à nouveau, parce qu’à l’intérieur d’un triac, il y a deux diodes en opposition de polarité. DS1 DS2 Par conséquent, si ce n’est pas la diode 1 qui est condu...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online