15 en introduisant la notion de charge hydraulique

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: de l'eau est plus forte que la pression de l'air (h > 0). • En zone non saturée, « h » représente l'intensité des forces de capillarité et d'adsorption qui attirent et lient la phase liquide à la phase solide (h < 0). Dans le cas d’effets strictement capillaires, elle est directement reliée au rayon de courbure des ménisques (interfaces eau / air formés dans les capillaires du sol) par la loi de Jurin (2.7). Modélisation des écoulements à densité variable h= − 2 σ cos(ϕ ) − A = ρgr r 15 (2.7) où σ: ρ: Tension superficielle de l'eau, inversement proportionnelle à la température (σ ≈ 0.0725 Nm-2 à 20 C) ; Angle de contact entre l'interface eau / air et la paroi du capillaire, supposé nul dans les sols (en supposant une mouillabilité parfaite de la phase solide vis à vis de l'eau) ; Masse volumique de l'eau (en négligeant celle de l'air) ; r: Rayon du pore assimilé à un tube capillaire, égal au rayon du ménisque si ϕ = 0. ϕ: En résumé, en zone non satur...
View Full Document

This document was uploaded on 01/19/2014.

Ask a homework question - tutors are online