16 et 517 dans la nappe le niveau pizomtrique

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: s vectorielles Polylignes (x,y)) ; • le profils en travers de la rivière (type points X, Y et Z); • le MNT (Modèle Numérique de Terrain) d’une résolution de 100m; • un ensemble de points IGN (X,Y,Z). V - 5.2 Méthode Géostatistique L’interpolation spatiale en géostatistiques est le problème d’estimation d’une fonction F(x), où x = (x,y), en un point xp du plan à partir de valeurs connues de F en un certain nombre , m, de points environnants xi : m F ( x p ) = ∑ Wi F ( xi ) i =1 avec Wi (5 102) coefficients de pondération. Les coefficients Wi peuvent être déterminés par plusieurs méthodes. On peut procéder à l’interpolation linéaire (en fonction de l’inverse de la distance), ou à la méthode des spleens cubiques (ajustement de polynômes cubiques). Le krigeage choisit plutôt les poids à partir du degré de similarité entre les valeurs F, estimé à partir de la covariance entre les points en fonction de la distance entre ces points (Gratton 2002). Modélisation 2D couplée surface / souterrain avec ou sans intrusion saline 101 Fig. 5.11 Représentation des...
View Full Document

This document was uploaded on 01/19/2014.

Ask a homework question - tutors are online