Ces hypothses ont t initialement proposes par badon

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: de la solution complète en utilisant des problèmes tests classiques. Il conclut que la première approximation donne le meilleur compromis entre exactitude de la solution et temps de calcul (40% de moins que la solution complète). II - 3.3 Approches avec interfaces abruptes (sans diffusion) II - 3.3.1 Introduction Dans l’approche « interface abrupte », on considère l’eau salée et l’eau douce comme deux fluides non-miscibles séparés par une interface : voir figure (2.5). L’interface eau salée / eau douce est une surface imperméable en équilibre de pression. Autrement dit, la pression est continue de part et d’autre de l’interface. Par contre, la densité du fluide est discontinue de part et d’autre de l’interface. Il s’agit donc d’un modèle à deux fluides non miscibles, sans diffusion de sel. 30 zone eau salée r fa ce abru p te Modélisation des écoulements à densité variable te in zone eau douce Fig. 2.5 Représentation du domaine dans l'hypothèse d'une interface abrupte. Deux méthodes sont possibles pour la résolution de l’intrusion saline avec une appr...
View Full Document

This document was uploaded on 01/19/2014.

Ask a homework question - tutors are online