Fig 510 simulation transitoire simplifie

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: des hypothèses d’écoulements plans régnant dans chaque couche. En additionnant l’écoulement verticalement dans les deux systèmes on obtient : ∂ [θ r η r + θ a η a ] = div(Tr ∇η r + Tr ∇Z sup + Ta ∇η a + Ta ∇Z inf ) ∂t (5 84) Cette opération implique que la lame d’eau est continue entre la rivière et l’aquifère. L’hypothèse sous jacente est qu’il ne peut y avoir un décrochage entre la rivière et sa nappe d’accompagnement. D’après la configuration géométrique des ‘couches’ dans la Zone A, on a : η = η r + η a et η a = Z sup − Z inf (5 85) où η est le tirant d’eau total. En remplaçant ηa et ηr dans l’eq (5 84), on obtient donc : ∂ [θ r η r + θ a η a ] = div(Tr ∇η + Tr ∇Z inf + Ta ∇Z sup ) ∂t V - 3.3.2 (5 86) Zone B : écoulement souterrain seul Dans la Zone B (zone d’écoulement souterrain seul), l’écoulement dans l’aquifère est régi par : ∂θ a η a = div(Ta ∇η a + Ta ∇Z inf ) ∂t (5 87) η = η a et η r = 0 (5 88) Dans ce cas on a : Ainsi l’équation d’écoulement s’écrit : Modélisation 2D couplée surface / souterrain avec ou sans intrusion saline ∂θ a η = div(Ta ∇η + Ta ∇Z inf ) ∂t V - 3.3.3 89 (5 89) Equation unique d’écoulement pour les deux zones A et B A partir de...
View Full Document

This document was uploaded on 01/19/2014.

Ask a homework question - tutors are online