Les tests effectus montrent que la technique propose

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: teneur en eau pour le modèle de van Genuchten Mualem sont définies de la manière suivante : m pour h < 0 ⎤ θ −θd ⎡ 1 =⎢ avec he1 = min(h,0) n⎥ θ s − θ d ⎣1 + (−αhe1 ) ⎦ (3.21) m' pour h ≥ 0 ⎤ θ −θd ⎡ 1 =⎢ avec he 2 = min(h − hcrit ,0) n' ⎥ θ s − θ d ⎣1 + (−αhe 2 ) ⎦ Etant donné que hcrit dépend de la position et plus spécifiquement de l’élévation, il existe plusieurs courbes de rétention. La figure 3.6 présente les positions des courbes obtenues par rapport à la configuration de l’aquifère. La figure 3.7 montre les courbes de θ(h) pour plusieurs positions en élévation ou profondeur dans un aquifère de 30 m de profondeur Développement d’un modèle 3D d’intrusion saline avec interface abrupte et zone salée quasi-statique a Zone 1 : zone non-saturée b Mer c Zone 2 : zone saturée en eau douce d Zone 3 : zone saturée en eau Fig. 3.6 Localisation des positions pour lesquelles les courbes de rétention, de conductivité et diffusivité sont montrées dans les figures 3.7, 3.8 et 3.9...
View Full Document

This document was uploaded on 01/19/2014.

Ask a homework question - tutors are online