Al_bitar

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: Richards (1931) en les adaptant au problème de l’intrusion saline. Cela est fait à l’aide d’une définition de nouvelles courbes caractéristiques de rétention et de conductivité hydrauliques adaptée aux problèmes. Ces fonctions prennent en compte la division du domaine en trois zones : la zone saturée en eau douce, la zone non saturée en eau douce, et la zone saturée en eau salée. De plus, elles contournent le problème d’anti-diffusion ou diffusion négative qui parvient au niveau de l’interface eau douce/ eau salée. Une diffusion négative (même localement) est un obstacle majeur, car la matrice du système numérique n’est plus définie positive dans ce cas. Le modèle repose sur une hypothèse principale qui est de considérer la zone salée en équilibre hydrostatique. Bien que cette hypothèse soit proche de celle de Ghyben-Herzberg, elle permet néanmoins d’avoir un écoulement 3D sans aucune simplification dans la zone d’eau douce. Le modèle est test...
View Full Document

This document was uploaded on 01/19/2014.

Ask a homework question - tutors are online